Dopage : Jeannie Longo auditionnée dans le plus grand secret

Jeannie Longo le 23 juin 2011 à Saint-Amand-les-Eaux [Philippe Huguen / AFP/Archives] Jeannie Longo le 23 juin 2011 à Saint-Amand-les-Eaux [Philippe Huguen / AFP/Archives]

La championne cycliste Jeannie Longo a été auditionnée jeudi dans le plus grand secret par la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte contre le dopage, a-t-on appris au Sénat.

Pour la première fois depuis le début des travaux de la commission, début mars, le nom de la personne auditionnée par la commission n'avait pas été rendu public par les sénateurs, contrairement aux autres séances à huis clos où l'identité des auditionnés était connue à l'avance, à l'image de celle du sélectionneur des Bleus Didier Deschamps.

Jeudi, de 9h à 11 h, les auditions du PDG de la Française des Jeux Christophe Blanchard-Dignac et de l'ancien médecin du Tour de France Gérard Nicolet ont été ouvertes au public et à la presse, comme souvent.

Mais à l'issue de cette dernière, la salle Médicis où se tenaient les travaux a été vidée de tout observateur afin de procéder à une audition qui s'est donc avérée être celle de Jeannie Longo.

En 2011, l'icône du cyclisme féminin, aujourd'hui âgée de 54 ans, avait été dans la tourmente à la suite de trois manquements supposés aux règles de localisation en moins de 18 mois.

L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) avait blanchi la championne aux 59 titres nationaux en décembre 2011.

Son mari et entraîneur, Patrice Ciprelli, qui a reconnu avoir acheté de l'EPO pour son usage personnel, avait été mis en examen le 10 février 2012 et placé sous contrôlé judiciaire, maintenu en avril dernier.

À suivre aussi

Manifestation à l'appel de la "Manif pour tous" contre l'extension de la PMA pour les couples de femmes, le 19 janvier 2020 à Paris [Christophe ARCHAMBAULT / AFP]
Société Loi bioéthique: au tour du Sénat, plutôt ouvert à la PMA pour toutes
Le Sénat a adopté à l'unanimité mercredi en première lecture une proposition de loi transpartisane visant à interdire la vente aux mineurs du protoxyde d'azote.
Santé publique Gaz hilarant : le Sénat vote à l'unanimité l'interdiction de sa vente aux mineurs
Le protoxyde d'azote se vend sous forme de cartouches de siphon à chantilly.
Santé publique Protoxyde d'azote : une proposition de loi présentée ce mercredi au Sénat pour protéger les jeunes du gaz hilarant

Ailleurs sur le web

Derniers articles