NFL: les éditorialistes du Washington Post censurent le terme "Redskins"

Le casque de l'équipe de football américain des Redskins de Washington, le 5 janvier 2002 lors d'une conférence de presse en Virginie. [Shawn They / AFP/Archives] Le casque de l'équipe de football américain des Redskins de Washington, le 5 janvier 2002 lors d'une conférence de presse en Virginie. [Shawn They / AFP/Archives]

Les éditorialistes du Washington Post n'utiliseront plus le terme "Redskins" (Peaux-Pouges) pour désigner l'équipe de football américain de la capitale fédérale, ont-ils annoncé dans l'édition de vendredi du quotidien.

"Nous avons décidé que, sauf si c'est nécessaire pour clarifier ou être efficace, nous n'utiliserons plus cette insulte", ont-ils écrit dans les pages Opinions du journal.

"C'est la procédure que nous appliquons lorsque nous sommes confrontés à un vocabulaire offensant et le nom de l'équipe est sans équivoque une offense non seulement pour de nombreux Amérindiens mais aussi pour beaucoup d'Américains", poursuit l'édito.

Cette décision ne s'applique qu'aux pages Opinions et non aux pages Sports, ont précisé les éditorialistes du prestigieux quotidien.

Elle intervient à quelques jours de la reprise du Championnat de football américain, la NFL, alors que depuis plusieurs mois, des tribus amérindiennes demandent au propriétaire des Washington Redskins de débaptiser son équipe.

Des sénateurs ont également saisi la NFL et envoyé en mai un courrier au président de la franchise, Bruce Allen qui a défendu le nom de son équipe.

"Nous ne croyons pas que les supporteurs qui sont attachés à cette appellation soient racistes ou entendent l'être, tout comme ce n'est pas le cas de M. Snyder (le propriétaire de l'équipe, NDLR). Mais c'est un fait, ce nom est une insulte", rappellent les éditorialistes du Washington Post.

"Chaque fois que le mot débutant par R est utilisé, c'est une preuve de manque de respect. Nous espérons que M. Snyder et la NFL vont le reconnaître rapidement", ont-ils conclu.

Vous aimerez aussi

La Française Alizé Cornet à Roland-Garros, le 27 mai 2018, après avoir remporté son match face à l'Italienne Sara Errani [CHRISTOPHE ARCHAMBAULT  / AFP/Archives]
Sport Tennis : Cornet retrouve des couleurs à Gstaad
Les deux Corées se réunissent le temps d'un tournoi de ping-pong
Diplomatie Les deux Corées réunies le temps d'un tournoi de ping-pong
Sport L'Usine ouvrira un nouveau club à la gare Saint-Lazare en octobre

Ailleurs sur le web

Derniers articles