NBA Playoffs : Tout savoir sur le second tour à l’Ouest

La bande à TP est l'une des équipes les plus efficaces quand il s’agit d’aller gagner à l’extérieur.[AFP]

Le second tour a déjà commencé, et il est urgent de faire le point sur les duels qui vont nous tenir en haleine pendant les deux prochaines semaines dans chaque conférence.

Le Jazz d’Utah est au second tour après une qualification en sept matches face aux Clippers. Et rien que ça, c’est une victoire. Car Boris Diaw et Rudy Gobert vont rapidement se retrouver en pleine tempête face à une équipe des Warriors reposée, avec un Kevin Durant guéri, et des joueurs motivés à l’idée de faire honneur à leur coach Steve Kerr, toujours indisponible en raison d’une complication au dos suite à une opération subie il y a deux ans. De l’autre côté se joue peut-être la série la plus belle de ce second tour (les fans des Spurs ne sont pas tout à fait d’accord après le Game 1) entre San Antonio et les Rockets de James Harden.

A noter que les playoffs NBA 2017 sont à suivre en direct sur beIN Sports ou via le NBA League Pass.

(1) Golden State Warriors vs. (5) Utah Jazz

Bon, bah voilà. On peut officiellement annoncer que la saison du Jazz est une réussite. Et qu’elle va bientôt toucher à sa fin. La qualification arrachée face aux Clippers est certainement le point culminant de l’année pour une équipe d’Utah qui n’avait plus remporté de série de playoffs depuis 2010. Mais attention, si les Golden State Warriors sont, à juste titre, les immenses favoris dans ce duel, Stephen Curry et sa bande ne devraient pas voir la tâche facile face à une équipe guidée par le brillant esprit de Quin Snyder. Les Warriors aiment jouer vite, le Jazz lentement. Les premiers manquent de taille à l’intérieur, les autres sont peuplés de gentils géants, dont notre Rudy Gobert national qui malgré une cheville douloureuse, devrait causer pas mal de problèmes dans la raquette des Warriors.

Derrick Favors nous a également rappelé face aux Clippers que, quand il joue et qu’il est (à peu près) en bonne santé, il est un joueur redoutablement efficace comme le prouve ses 17 points et 11 rebonds face à Los Angeles dans un Game 7 où Rudy accumulait les fautes. Pour espérer être compétitif, le Jazz va devoir ralentir le jeu, défendre comme si sa vie en dépendait sur chaque possession, trouver une stratégie convenable pour freiner les explosions offensives de Curry, Thompson, et Durant (pas facile hein ?), tout en protégeant le ballon des mains tentaculaires de Draymond Green pour éviter d’être noyé sous les contre-attaques.

Oui, vous l’aurez compris, la tâche qui attend le Jazz est immense. Façon «David contre Goliath». Mais c’est aussi ça, la beauté du sport. Voir un outsider parvenir à faire douter le favori… au point de le renverser ? Peu de chance dans ce cas, mais Utah pourrait nous faire vibrer au moins sur un match ou deux.

Pronostic de la rédaction : 4-1 pour les Warriors

(2) San Antonio Spurs vs. (3) Houston Rockets

Un premier match a déjà été joué. Et mon dieu que cela doit faire peur aux fans des Spurs. Habituellement solides à la maison, San Antonio s’est fait doucher par une pluie de tirs à trois points lors d’un Game 1 à sens unique.

Tout à coup, les Spurs ont l’air d’être vieux par rapport aux fougueux Rockets qui semblaient trouver la solution à chaque ajustement du sorcier Gregg Popovich (le coach des Spurs pour les novices). Les fans de San Antonio ont également des sueurs froides quand ils repensent à l’apathie de LaMarcus Aldridge sur le terrain. Le mec était une prise de guerre inestimable en provenance de Portland lors de l’intersaison 2015. Le voilà proche d’être éjecté de Fort Alamo cet été si les Spurs ne corrigent pas le tir dès le Game 2 (si les dirigeants ne le font pas, les fans s’en occuperont… et c’est presque pas une blague).

Le seul à surnager dans cette marre de piranhas que semble être l’effectif des Rockets à l’heure qu’il est, c’est bien évidemment Kawhi Leonard. Mais si personne ne vient lui prêter main forte, les Spurs peuvent déjà commencer à réserver leurs vacances. Tony Parker va souffrir face à Patrick Berverley (le mec vient de se prendre 5 matches face à Westbrook, autant dire que TP est une respiration pour lui) et sa défense de fer. Les Spurs n’ont jamais trop réussi à bien défendre sur Harden, et Mike D’Antoni a peut-être jeté un sort vaudou sur Popovich après que ce dernier l’ait éliminé tant de fois des playoffs quand il coachait les Suns de Phoenix.

La clef pour les Spurs se trouve à l’intérieur. Si Aldridge et Pau Gasol peuvent imposer un peu plus leur jeu dans la raquette, et si les Spurs ne jouent pas contre-nature, à savoir en essayant de courir avec les Rockets, mais plutôt en freinant le jeu le plus possible, alors San Antonio aura une chance. La bande à TP est également une des équipes les plus efficaces quand il s’agit d’aller gagner à l’extérieur (30-11 cette saison, seuls les Warriors affichaient un meilleur bilan avec 31-10 sur la route), donc tout espoir n’est pas perdu. Mais cette défaite au Game 1 risque de coûter très cher malgré tout.

Pronostic de la rédaction : 4-2 pour les Rockets

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles