Grèce : le propriétaire d’un club de foot surgit sur le terrain, une arme à la ceinture

D'après les médias grecs, le directeur technique du club aurait alors lancé à l'arbitre : «Vous êtes fini». [stringer / AFP]

Ce match du championnat de football grec a pris une tournure inattendue. Opposant le PAOK Salonique à l'AEK Athènes, le match a été interrompu lors des dernières minutes de jeu par un envahissement de terrain. 

Pas question de supporters remontés, comme à Lille ce week-end, puisque ce sont les dirigeants du PAOK qui ont foulé la pelouse, tandis que les joueurs de l'AEK avaient refusé de reprendre la rencontre.

C'est à la 90ème minute de jeu que tout a basculé. Alors que le score stagne à 0-0, un défenseur du PAOK offre son premier but à son équipe. Du moins, c'est ce qu'il pense avant que l'arbitre ne le refuse, considérant que le joueur se trouvait en position de hors-jeu.

Les dirigeants du club, en désaccord avec la décision, se sont alors rendus sur le terrain pour demander aux joueurs de ne pas reprendre le match. Parmi ces dirigeants, le président du PAOK Ivan Savvidis, un homme d'affaire greco-russe, armé d'un pistolet dépassant de sa ceinture.

«Vous êtes fini»

Selon les médias grecs, le directeur technique du club, menaçant, aurait même lancé à l'arbitre : «Vous êtes fini». 

Après l'envahissement de la pelouse par le dirigeant du club et son staff, l'arbitre a changé sa décision, accordant finalement le but au PAOK. En réaction à ce revirement, les joueurs de l'équipe adverse ont à leur tour refusé de poursuivre la rencontre. Un dirigeant de l'AEK aurait également été attaqué par un des dirigeants du PAOK. 

L'arbitre devra envoyer un rapport détaillé à la Fédération grecque du football afin de déterminer les circonstances exactes des incidents de la rencontre. Si le but est finalement accordé au PAOK, le club prendrait la première place de Super League. 

Devant ces violences, le gouvernement grec a annoncé, ce lundi, la suspension pure et simple du championnat. «Nous avons décidé de suspendre le Championnat», a indiqué le secrétaire d’Etat aux Sports, Giorgos Vasiliadis, à l’issue d’une réunion gouvernementale d’urgence. Les rencontres «ne reprendront pas tant qu’un nouveau cadre ne sera pas mis en place, convenu par tous», a-t-il ajouté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles