L'Equatorien Richard Carapaz remporte la 8e étape du Giro

Agé de 24 ans seulement, Richard Carapaz dispute sa deuxième saison dans le peloton professionnel[PHILIPPE LOPEZ / AFP]

L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) a remporté ce samedi la 8e étape du Tour d'Italie, marquée par une nouvelle chute du Britannique Chris Froome, avant l'arrivée au sanctuaire de Montevergine di Mercogliano (sud).

Le Britannique Simon Yates (Mitchelton) a quant à lui conservé le maillot rose de leader après cette arrivée au sommet qui n'a pas bouleversé la hiérarchie, malgré les dix-sept kilomètres de la montée finale, rapporte l'AFP.

Christopher Froome a chuté à 5,5 kilomètres de l'arrivée, dans un virage d'une route rendue très glissante par l'orage. Le quadruple vainqueur du Tour de France, qui est tombé sur le côté droit déjà atteint lors de sa chute de Jérusalem, a pu toutefois terminer dans le premier groupe. 

Pour la victoire, Richard Carapaz, qui dispute son premier grand tour, s'est dégagé à 1400 mètres de la ligne du groupe de favoris qui s'observait. Il a préservé une courte avance de sept secondes sur l'Italien Davide Formolo, en tête des poursuivants, observe l'agence.

De son côté, le Français Thibaut Pinot, troisième de l'étape après avoir lancé le sprint, a progressé d'un rang au classement général en empochant une bonification. Il pointe désormais à la quatrième place, à quarante-et-une secondes de Yates.

Carapaz avait ouvert son palmarès le mois dernier

Dans cette étape de 209 kilomètres, sept coureurs (Van der Sande, Polanc, Bouwman, Mohoric, Montaguti, Torres, Villella), partis à l'avant dans la première heure de course, ont abordé la montée finale avec un avantage de quelque deux minutes. Le Néerlandais Koen Bouwman, dernier à être repris, a été débordé par Carapaz, sous la flamme rouge du dernier kilomètre.

Agé de 24 ans seulement, Richard Carapaz dispute sa deuxième saison dans le peloton professionnel, rappelle l'AFP. Il a ouvert son palmarès le mois passé en enlevant une étape et le classement final du Tour des Asturies. Le grimpeur, qui porte le maillot blanc de meilleur jeune du Giro, a signé le premier succès d'un coureur de son pays dans un grand tour.

Dimanche, la 9e étape arrive au Gran Sasso d'Italia, à l'altitude de 2135 mètres. L'ascension, longue de 26,5 kilomètres, est surtout pentue dans la partie finale pour rejoindre le site de Campo Imperatore, où Mussolini avait été libéré de sa prison en 1943 par le commando SS d'Otto Skorzeny.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles