Hernandez, Pavard, Nzonzi... qui sont ces Bleus moins connus du grand public ?

Benjamin Pavard et Steven Nzonzi, nouveaux visages des Bleus. [Anthony Dibon/Icon Sport]

Méconnus du grand public, Benjamin Pavard, Lucas Hernandez et Steven Nzonzi font partie des 23 sélectionnés qui disputeront la Coupe du monde avec l'équipe de France. Présentation des trois joueurs.

Benjamin Pavard, le polyvalent

Formé au Losc, le natif de Maubeuge (22 ans), qui a grandi à Jeumont (comme Jean-Pierre Papin) a été lancé dans le grand par René Girard, le 31 janvier 2015 face à Nantes (1-1). A l’époque, ce milieu de terrain de formation est aligné en défense centrale. Benjamin Pavard reviendra souvent en équipe première et sera amené à dépanner au poste de latéral droit et en défense centrale. Mais son avenir ne se déroulera pas dans le Nord. En août 2016, il s’engagera avec Stuttgart, alors relégué en deuxième division pour 5 millions d’euros.

Il va rapidement se faire une place au sein du VfB. Celui qui compte 15 sélections avec les Espoirs va ainsi taper dans l’œil de Didier Deschamps qui le convoquera en novembre 2017. Il sera ensuite rappelé au mois de mars… puis figurera dans la listes des 23 pour le Mondial.

Lucas Hernandez, l'Espagnol

Agé de 22 ans, Lucas Hernandez est surtout très côté de l’autre côté des Pyrénées. Natif de Marseille, ce fils (son père Jean-François était défenseur à l’OM) et frère (son cadet Théo joue au Real Madrid) de footballeur a longtemps eu le cœur qui balançait entre l’Espagne et la France.Alors que ses prestations avec son club formateur de l’Atlético de Madrid (titulaire à 24 reprises cette saison) sont de plus en plus impressionnantes, ce latéral gauche, capable de jouer défenseur central, a finalement opté pour les Bleus.

Suite aux performances moins bonnes de Layvin Kurzawa et Lucas Digne ainsi que la blessure de Benjamin Mendy, Didier Deschamps décide de l’appeler en mars. Ses performances ont marqué le sélectionneur qui a décidé de le prendre dans la liste des 23. S’il est un bleu parmi les Bleus, l’arrière s’est construit une expérience des matchs de haut niveau avec l’Atlético depuis 2016. Un vécu qui pourrait même lui permettre de prendre une place de titulaire si Mendy n’est pas à 100%.

Steven Nzonzi, l'original

Steven Nzonzi a eu un parcours totalement différent de ses coéquipiers en équipe de France. Parti à 21 ans de son club formateur, Amiens, après deux saisons en Ligue 2, le natif de Colombes, passé par le PSG chez les jeunes (1999-2002), prend son envol et rejoint Blackburn en Premier League à l’été 2009. Il poursuivra sa carrière en Angleterre en rejoignant trois ans plus tard Stoke City pour 4,4 millions d’euros. Il y restera trois saisons avant de rallier le FC Séville (8 millions d’euros).

Ce milieu de terrain longiligne (1,96 m) va rapidement se faire un nom en Espagne. Titulaire aux côtés d’Ever Banega et Guido Pizarro, il brillera en championnat et sur la scène européenne où il éliminera Manchester United en Ligue des champions. Des personnes qui lui ont permis d’être appelé par Didier Deschamps en mars. Suite aux performances ternes d’Adrien Rabiot, il fait partie de la liste des 23.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles