Les 5 raisons pour lesquelles la France va battre l’Uruguay

Kylian Mbappé et Antoine Griezmann auront fort à faire face à la défense rugueuse de l’Uruguay. [Icon Sport]

La France affronte l’Uruguay en quarts de finale de la Coupe du monde 2018, vendredi 6 juillet, à 16h. Une rencontre qui s’annonce difficile face à une équipe bien en place tactiquement et dotée de joueurs d’expérience. Voici, pourtant, cinq raisons plus ou moins objectives de croire en la qualification.

Parce que les séries sont faites pour être brisées

Les Bleus n’ont jamais battu l’Uruguay en Coupe du monde. Les deux équipes se sont déjà rencontrées à trois reprises, pour deux matchs nuls et vierge (2002 et 2010) et une victoire de la Celeste (2-1 en 1966).

Une statistique en défaveur des hommes de Didier Deschamps, mais ce genre de série n’existe que pour être battue. Les Bleus ont d’ailleurs déjà démontré leur capacité à déroger aux statistiques en concédant le seul 0-0 de cette Coupe du monde 2018.

Parce que la France monte en puissance

Après une phase de groupe pour le moins décevante, les joueurs de Didier Deschamps montent en puissance. La prestation des Bleus face à l’Argentine est de nature à rassurer tous les observateurs inquiets. Les prestations de certains cadres, à commencer par les milieux Ngolo Kanté et Paul Pogba, mais aussi de la défense centrale, montrent que les joueurs de l’équipe de France sont définitivement entrés dans la compétition.

Si Antoine Griezmann a encore semblé en retrait, son abnégation et son sens du collectif sont à mettre en avant. Des qualités dont les Bleus auront bien besoin face à une équipe aussi rusée que la Celeste.

Parce que Griezmann sait mieux que personne ce qui l’attend

L’attaquant de l’Atlético Madrid connait particulièrement bien l’adversaire des Bleus lors de ce quart de finale. Très proche de Diego Godin et de José Maria Gimenez, ses coéquipiers en club, Griezmann sait mieux que quiconque à quel point le maillot de la sélection nationale transcende les Uruguayens. «Ils donnent tout ensemble, pour les coéquipiers, c’est beau. C’est ce que je vis tous les jours à l’Atlético», a ainsi déclaré le numéro 7 de l’équipe de France.

Outre cet état d’esprit collectif, «Grizou» sait aussi à quel point les joueurs d’Óscar Tabárez peuvent être retors. «Ils vont prendre leur temps, ils vont tomber, ils vont aller sur l’arbitre. C’est leur jeu, c’est celui qu’on a à l’Atlético. Le match va être chiant, ils vont vouloir nous amener de leur côté» a prévenu le Mâconnais. Un avertissement bienvenu au regard de la jeunesse des Bleus : les joueurs les plus sanguins, comme Lucas Hernandez, devront garder la maîtrise de leurs nerfs.

Parce que la France possède Mbappé dans ses rangs

La prestation de l’attaquant du Paris Saint-Germain face à l’Argentine a marqué les esprits du monde entier. Complimenté par des légendes du football comme le Roi Pelé, Gary Lineker ou Franco Baresi, Kylian Mbappé semble avoir pris bonne note des reproches que lui avait adressé Didier Deschamps à l’issue du match contre le Danemark.

Avec moins de courses inutiles, une meilleure utilisation de sa vitesse et une parfaite exploitation des espaces, Mbappé présente le profil idéal pour prendre de vitesse la défense uruguayenne. Sa prestation lors des huitièmes de finale donne envie d’en voir plus. Il faudra pour ce faire réussir à éviter de tomber dans le piège des Uruguayens qui tenteront, à n’en pas douter, de sortir le (tout) jeune attaquant de son match. Les conseils de Griezmann lui seront plus que jamais importants.

Parce que Cavani est très incertain

L’attaquant du Paris Saint-Germain, vedette de l’attaque de l’Uruguay avec le Barcelonais Luis Suarez, risque fort d’être absent. Touché au mollet lors du huitième de finale remporté contre le Portugal, Cavani pourrait bien être le grand absent de cette rencontre. Après une phase de groupe décevante (un seul but, face à la Russie) pour un attaquant de ce calibre, Cavani est sorti de sa boîte au meilleur moment, en huitièmes de finale. Ainsi, c’est son doublé qui a permis aux joueurs de la Celeste de disposer du Portugal, et ainsi d’accéder au tour suivant.

Coéquipier de Kylian Mbappé, Edinson Cavani est un joueur atypique, pour lequel Griezmann a confié son admiration en marge de ce quart de finale : «dans ma façon de penser, Cavani est le meilleur attaquant, il fait 10.000 appels, il ne lâche rien. Il n’a besoin que de une ou deux touches pour marquer. S’il est blessé, ça va changer énormément pour eux car c’est un joueur très important». Les Bleus ne vont pas s’en plaindre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles