Les six tenues différentes des Bleus pendant la Coupe du monde

Les Bleus ont porté à chaque match des couleurs différentes (ici, contre la Belgique). Les Bleus ont porté à chaque match des couleurs différentes (ici, contre la Belgique). [© FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP]

Six rencontres, six styles. Pour chacun des matchs de la Coupe du monde en Russie, les Bleus ont porté un combo maillot-short-chaussettes bien distinct.

Un choix vestimentaire qui pourrait s'expliquer, selon Footpack, par la nécessité de bien différencier les deux équipes grâce à un contraste clair/sombre marqué, ou encore par la diffusion télé dans les endroits où le noir et blanc est encore de mise.

Contre l'Australie

Lors du premier match de la compétition, la sélection française n'a pas porté son traditionnel ensemble bleu-blanc-rouge, mais une combinaison bleu-blanc-bleu. Une victoire arrachée 2-1 grâce à un penalty d'Antoine Griezmann, et un but contre son camp d'Aziz Behich.

france_australie_franck_fife_afp_0_0.jpg

© FRANCK FIFE / AFP

Contre le Pérou

Deuxième match de poule. Les joueurs péruviens étant habillés tout de blanc, l'équipe de France a opté pour un maillot et un short bleus, mais des chaussettes rouges. Une rencontre périlleuse, mais les Bleus parviennent à se qualifier (1-0) pour les 1/8e de finale grâce à une reprise de Kylian Mbappé sur une frappe contrée d'Olivier Giroud.

france_perou_hector_retamal_afp_0.jpg

© HECTOR RETAMAL / AFP

Contre le Danemark

Pour son match nul (le seul du tournoi jusqu'ici) face aux Danois, la sélection française, considérée comme jouant «à l'extérieur», a porté son maillot blanc, avec un short bleu et des chaussettes blanches. Un 0-0 qui a mené la France en tête de son groupe.

france_danemark_franck_fife_afp_0.jpeg

© FRANCK FIFE / AFP

Contre l'Argentine

Habillés du classique triptyque bleu-blanc-rouge, les joueurs français entament les phases éliminatoires par un duel avec l'Argentine et sa boussole Lionel Messi. A croire que l'ensemble leur porte chance, ils s'imposent 4-3 grâce à un penalty de Griezmann, une grosse frappe sortie de nulle part de Benjamin Pavard, ainsi qu'un doublé de Mbappé, homme du match. Une offensive aboutie qui a redoré la confiance des supporters dans leu équipe.

france_argentine_roman_kruchinin_afp_0.jpeg

© ROMAN KRUCHININ / AFP

Contre l'Uruguay

Face aux Uruguayens, les Bleus sont tout de blanc vêtus, comme lors des Mondiaux de 1998 et de 2006. La tête de Raphaël Varane et le coup de pied de Griezmann, mal intercepté par le gardien adverse, offrent à la France une place en demi-finale.

france_uruguay_kirill_kudryavtsev_afp_0.jpg

© KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Contre la Belgique

En bleu de la tête aux pieds. C'est ainsi que les joueurs français, considérés comme jouant «à domicile», ont affronté la Belgique ce lundi. Une première depuis le début du tournoi. La dernière fois que le bleu intégral était porté, c'était lors du match retour contre l'Ukraine au Stade de France en 2013 – une victoire 3-0 qui avait permis aux Français d'arracher leur qualification pour la Coupe du monde de 2014.

france_belgique._gabriel_bouys_afp_0.jpg

© GABRIEL BOUYS / AFP

Pour son face-à-face contre l'Angleterre ou la Croatie, en revanche, le mystère demeure entier quant à la combo vestimentaire des Bleus...

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles