Griezmann et Rami font le show au lendemain de la finale

"Grizi" raconte sa journée dans les moindres détails. [JEWEL SAMAD / AFP]

Maté, football manager, série… On connaissait déjà bien les habitudes d’Antoine Griezmann. Mais devant les journalistes, au lendemain de la finale, «Grizi» raconte sa journée dans les moindres détails aux côtés d'un Adil Rami hilare.

Le résumé de la journée d’Antoine Griezmann commence dès son réveil imprévu à « 1h». « C’est qui le con ou le fou qui ose me réveiller ?», se dit-il alors que quelqu'un toque à sa porte. «Depuis le début je ne prends pas de petit-dej les jours de match et là je dois prendre un petit-dej ?»

Après avoir fait acte de présence pour le repas, Antoine Griezmann remonte dans sa chambre. «The Last Kingdom», la série qu’il suit, l’a apparemment inspiré dans la stratégie à suivre pour battre les Croates. Adil Rami interrompt son coéquipier, «on savait qu’on allait gagner, parce qu’il y avait trop de hic».

Arrive l’heure du repas pour l’attaquant français. Il opte pour des pâtes avec «un genre de salami», du «poulet» et «un peu de pesto». «Le chef, il prend les pâtes et il remue, hein, c’est vrai ou pas ?» demande Antoine Griezmann à Adil Rami. «Ouais remue Lukaku ouais» répond le marseillais.

Après, Antoine Griezmann remonte dans sa chambre.« Je monte dans ma chambre, trop de gaz, je rote, je pète, ce qui est normal ». Puis vient le moment du maté devant football manager.

En parlant de la vidéo d’avant match que les bleus ont visionné pour étudier le jeu croate, Griezmann précise : «le coach il donne le 11 de départ». Adil Rami fait preuve d’autodérision et rajoute :  «je suis pas dedans».

C’est alors qu’Antoine Griezmann fait une superbe imitation de Deschamps, « on leur donne rien, quand c’est rien, c’est rien, pas des miettes ».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles