#SiLaFranceGagneJe : les défis des supporters avant la finale de la Coupe du monde

À quelques minutes du coup d'envoi, les supporters qui ne sont pas sur les fan zones s'activent sur les réseaux sociaux. À quelques minutes du coup d'envoi, les supporters qui ne sont pas sur les fan zones s'activent sur les réseaux sociaux.[CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

En attendant le coup d'envoi de la finale de la Coupe du monde, de nombreux supporters des Bleus se lancent des défis sur les réseaux sociaux, promettant de les exécuter si la France gagne.

Parmi les promesses les plus citées derrière le hashtag #SiLaFranceGagneJe, celle de baptiser son enfant N'Golo, voire ses jumeaux N'Golo et Kanté, revient souvent. Beaucoup voient en effet en N'Golo Kanté la révélation française de cette Coupe du monde.

Autre pari récurrent : traverser sa ville dimanche soir et/ou son bureau demain matin en exécutant la danse de la victoire de Samuel Umtiti, qui fait la joie des réseaux sociaux depuis son but en demie finale contre la Belgique, mardi 10 juillet. 

De nombreux supporters en profite également pour se moquer des dents de Didier Deschamps, promettant de faire une cagnotte pour lui en offrir de nouvelles. Les plus extrémistes promettent même de s'arracher les leurs pour les envoyer à l'entraîneur des Bleus. 

Les promesses de tatouages, de crânes rasés et autres teintures capillaires sont également légion sur la toile... Même si certains confessent avoir déjà attaqué leurs cheveux après avoir perdu un pari sur un précédent match. 

Les moins téméraires proposent d'imposer à leurs chats ce que d'autres promettent de s'infliger à eux-mêmes ou à leurs enfants : si les engagements sont tenus, on devrait voir de nombreux félins peints en bleu-blanc-rouge et/ou baptisés N'golo Kanté en cas de victoire. 

D'autres promettent également de renier leurs principes et d'acheter les albums d'artistes qu'ils détestent, de regarder les séries qu'ils boycottent, ou même de changer de camp dans le débat «chocolatine» contre «pain au chocolat», qui n'a jamais tari sur Internet. 

De nombreux twittos promettent en outre de faire leur mea culpa vis-à-vis d'Olivier Giroud, régulièrement pris pour cible sur les réseaux sociaux depuis le début de la Coupe du monde. 

Plus constructifs, beaucoup profitent de l'occasion pour se mettre au défi d'exécuter un projet repoussé depuis longtemps, comme repeindre la cuisine ou commencer à pratiquer un instrument de musique.

Et comme tous les hashtags à succès, #SiLaFranceGagneJe a bien sûr été détourné, avec par exemple ce faux tweet du président du président de la République, Emmanuel Macron. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles