Marie Portolano : «Le Canal Sports Club, c'est tous les sports décryptés par les plus grands sportifs»

Marie Portolano sera à la tête du Canal Sport Club tous les samedis sur Canal+. Marie Portolano sera à la tête du Canal Sport Club tous les samedis sur Canal+.[Xavier Lahache / Canal+]

C’est l’un des transferts marquants de l’été. Après quatre saisons au Canal Football Club, Marie Portolano a accepté de rejoindre les rangs du Canal Sports Club, qu’elle animera tous les samedis à 18h55 en clair, en direct et en public sur Canal+. Coup d'envoi ce samedi 25 août.

Pouvez-vous présenter le Canal Sports Club ?

S’il fallait résumer le Canal Sports Club, on pourrait dire que c’est le Canal Football Club et le Canal Rugby Club de tous les sports. L’émission commencera dès le coup de sifflet final du match de Ligue 1 programmé à 17h. La première partie sera essentiellement consacrée à la rencontre. Dans un deuxième temps, on traitera des autres sports. Et pas uniquement des sports dont Canal a les droits. Il y aura du rugby, de la Formule 1, de la boxe, mais aussi d’autres sports, et même certains sports improbables. C’est tout simplement l’émission de tous les sports.

Vous serez bien entourée avec plusieurs consultants de renom…

C’est vraiment la plus-value et la grande force de Canal. Et le Canal Sports Club a la volonté d'être l'émission de tous les sports décryptés par les plus grands sportifs eux-mêmes. Pour la première, je serais accompagnée de Habib Beye pour le foot, Sébastien Chabal pour le rugby, Michael Jeremiaz pour toute la partie omnisport. La qualité de l’émission va résider sur la qualité de ses consultants, je n’ai aucun doute là-dessus.

Cette qualité d’expertise sera-t-elle la seule force de l’émission ?

Non. L’une des autres forces de l’émission sera l’ambiance qu’on va réussir à lui donner. Je vais essayer d’avoir une attitude légère et joviale. Car, comme on dit, on ne parle que de sport, malgré tous les enjeux qu’il peut y avoir. Tout en étant sérieux, j’ai envie qu’on s’amuse à faire cette émission. Sauf si évidemment l’actualité ne s’y prête pas.

Quel sera le programme de la première émission ?

On commencera par le débrief de la rencontre entre le PSG et Angers. Ensuite, on partira à Spa-Francorchamps, où se déroulera, dimanche, le Grand Prix de Belgique de F1. Camille Lacourt, qui fait partie de nos consultants, sera sur place pour tenter deux-trois choses. On aura aussi une interview de Pierre Gasly ainsi qu’une grande partie consacrée à la reprise du Top 14. Lyes Houhou, qui proposera chaque semaine des sujets décalés, est notamment parti à Castres à la rencontre des champions de France. Sans oublier un joli sujet avec des belles images sur Loïck Peyron, qui sera au départ de la Route du Rhum en novembre prochain. C’est aussi ça l’idée du Canal Sports Club : proposer des sujets qui permettent aux gens de s’évader.

Est-ce que c’était le bon moment pour vous de quitter le Canal Football Club ?

J’y ai passé quatre ans. Je suis vraiment contente d’y avoir participé. Elle est pour moi l’émission référence en matière de football. En tout cas, Canal est venu avec la proposition du Canal Sports Club et j’ai accepté tout de suite. C’est une formidable opportunité de montrer que je suis capable de tenir une table. Et comme c’est beaucoup de travail, je ne pouvais pas combiner les deux. Surtout qu’il y aura aussi le retour du «Petit Débrief» à partir du lundi 17 septembre.

Pourriez-vous animer d’autres émissions pas consacrées au sport, comme le «RFM Music Show» en juin dernier ?

J’ai adoré le faire. C’était super sympa. Mais je ne pense pas pour le moment. Néanmoins, pourquoi ne pas retenter l’expérience dans le futur ?

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles