Polémique à l'US Open : coaché par l'arbitre, Nick Kyrgios bat Pierre-Hugues Herbert

La pilule a du mal à passer pour son adversaire Français [JULIAN FINNEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

C'est une scène particulièrement inhabituelle qui s'est déroulée jeudi 30 août lors du deuxième tour de l'US Open. En perdition totale face à Pierre-Hugues Herbert, l'Australien Nick Kyrgios a finalement remporté son match à la surprise générale, encouragé, reboosté et coaché par l'arbitre de la rencontre. 

«Je veux t'aider, je veux t'aider. Je sais de quoi tu es capable». Tel un coach prêt à tout pour remotiver son poulain, Mohamed Layani, l'arbitre suédois du match, a tout fait pour que le joueur de 23 ans ne baisse pas les bras. Et pour cause, la rencontre était loin d'être gagnée par Nick Kyrgios, mené 6-4, 3-0 face au Français Pierre-Hugues Herbert.

La tête baissée et le regard dans le vide, l'Australien semblait avoir accepté sa défaite. Mais les propos de l'arbitre ont résonné chez le joueur, complètement métamorphosé à son retour sur le court. 

Après quarante-cinq secondes de coaching gratuit, Kyrgios a remporté 19 des 25 derniers jeux et dominé le Français 4-6, 7-6,6-3,6-0. Si Herbert a affirmé ne pas en vouloir à son adversaire («C'est un joueur touchant dans ses travers, c'est un artiste. On a plus envie de l'aider que de l'enfoncer», a t-il déclaré en conférence de presse), il ne décolère pas face à l'arbitre qui, selon lui, «a outrepassé son rôle». 

Le tournoi gêné par la polémique 

Rapidement, la direction de l'US Open a publié un communiqué, expliquant maladroitement que l'arbitre s'inquiétait simplement de savoir si l'Australien «avait besoin d'une pause médicale». Des explications lunaires qui n'ont en rien convaincu les aficionados du tournoi, qui réclament des sanctions. 

Interrogé sur la polémique, Nick Kyrgios a simplement affirmé que les paroles de Mohamed Layani ne l'«avaient pas du tout aidé». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles