Novak Djokovic repart en chasse

Novak Djokovic a décroché son 14e titre en Grand Chelem à l’US Open. Novak Djokovic a décroché son 14e titre en Grand Chelem à l’US Open.[Marek Janikowski/Icon Sport]

Le renaissance de Novak Djokovic, vainqueur de Wimbledon puis de l’US Open dimanche contre Juan Martin Del Potro ? Simple comme une randonnée dans les Alpes en compagnie de sa femme Jelena.

En juin dernier, après son élimination en quarts de finale de Roland-Garros, venue prolonger deux années de traversée du désert entre perte de motivation, déficit de confiance, résultats en berne et pépins physiques, le Serbe a «puisé une nouvelle inspiration» assis en haut de la montagne Sainte-Victoire, la bien nommée. «J’ai senti comme un nouveau souffle, a-t-il confié. Une vague d’énergie qui ne m’a pas quitté depuis». Ce n’est certainement pas la seule raison, aussi saugrenue soit-elle, mais ses résultats parlent d’eux-mêmes.

Il a atteint la finale du Queens avant de mettre la main sur Wimbledon, le Masters 1 000 de Cincinnati, devenant le premier joueur à détenir la collection complète des neuf trophées de cette catégorie de tournoi, et l’US Open pour compter quatorze titres du Grand Chelem. Soit autant que Pete Sampras. «Ca veut dire beaucoup pour moi, s’est réjoui Djokovic, remonté au 3e rang mondial. J’ai grandi en pensant qu’un jour, je ferais ce qu’il faisait. C’est un rêve qui devient réalité.»

«Il est en forme»

Seuls Roger Federer et Rafael Nadal font mieux, avec respectivement vingt et dix-sept Majeurs à leur palmarès. Hors d’atteinte pour le «Djoker» ? Rien n’est moins sûr. Agé de 31 ans, il est le plus jeune de ce «Big Three», qui a remporté les huit Grand Chelem sur les deux dernières saisons. Même s’il repousse toujours un peu plus les limites de la retraite du haut ses 37 ans, Federer va avoir moins d’occasions de prétendre aux trophées les plus prestigieux. De son côté, Nadal (32 ans) a, à nouveau, le genou qui grince et son corps pourrait être un frein à ses performances.

S’il maintient ce niveau de jeu retrouvé dans la durée, Djokovic a toutes les chances de revenir sur les talons de ses deux rivaux. «Bien sûr que Novak peut rattraper Roger et Rafa. Il vient de gagner deux tournois du Grand Chelem en un an. Il est en forme. (…) Novak a tout ce qu'il faut pour établir des records dans ce sport», a déclaré Juan Martin Del Potro. L’Open d’Australie, son terrain de chasse préféré avec six sacres, est déjà dans sa ligne de mire. Mais avant, il va tenter de reconquérir, d’ici la fin de saison, le trône de n°1 mondial. Et revêtir les habits du roi du circuit après être redevenu le prince de New York. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles