Ligue des Champions : déjà capital pour le PSG contre Belgrade

Battus à Liverpool, Neymar et les Parisiens doivent lancer leur campagne européenne face à Belgrade. Battus à Liverpool, Neymar et les Parisiens doivent lancer leur campagne européenne face à Belgrade.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Si le PSG a parfaitement entamé sa saison en championnat avec un record de huit succès en autant de rencontres, ce n’est pas le cas sur la scène européenne. Pour son entrée dans la Ligue des champions, il y a quinze jours, le club de la capitale a chuté à Liverpool (3-2).

Et il se retrouve déjà dans l’obligation de s’imposer, ce mercredi soir, lors de la venue de l’Etoile Rouge de Belgrade, présenté comme l’adversaire le plus faible du groupe C, pour ne pas compromettre ses chances de qualification. Pour le retour de la compétition dans un Parc des Princes partiellement à huis-clos, les hommes de Thomas Tuchel devront afficher un tout autre état d’esprit que celui affiché à Anfield, notamment dans la combativité.

«Nous n’avons pas joué à notre top niveau», a reconnu, mardi, l’entraîneur parisien, qui n’avait pas voulu accabler ses joueurs à l’issue de cette défaite. A l’image de Neymar, qui était passé à côté de son match et dont la relation avec ses deux compères d’attaque (Edinson Cavani et Kylian Mbappé) est loin d’avoir été satisfaisante. «C’était difficile car il n’a pas eu de préparation, a souligné Tuchel. (…) Mais il a été décisif à chaque match pour nous. Je suis très content de «Ney», il va bientôt arriver au top de sa forme.»

L’ancien barcelonais a reconnu lui-même ne pas être encore à 100% malgré une nette montée en puissance depuis ce revers en Angleterre dans un rôle de n°10 voulu par Tuchel. «C’est le début de saison et on a joué peu de matchs, a souligné le Brésilien. Le haut niveau arrivera entre février et mars, lorsque les meilleurs matchs arrivent.» Encore faut-il que Paris soit présent. Et cela passe par une victoire ce mercredi soir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles