Le grand chantier de Thierry Henry à Monaco

Thierry Henry va connaître sa première expérience d’entraîneur à la tête de Monaco. Thierry Henry va connaître sa première expérience d’entraîneur à la tête de Monaco.[Pascal Della Zuana/Icon Sport]

Tout juste quarante-huit heures après sa nomination à la tête de Monaco, l’ancien attaquant tricolore doit diriger, aujourd’hui, son premier entraînement à la Turbie. Et il n’a pas de temps à perdre, car un chantier d’ampleur l’attend et la tâche est loin d’être simple pour sa première expérience sur un banc.

«Je suis incroyablement excité d’avoir cette opportunité, maintenant le travail doit commencer. Je ne peux pas attendre plus longtemps», avait d’ailleurs indiqué le successeur de Leonardo Jardim dans les minutes qui ont suivi l’officialisation de sa venue. Englué à la 18e place en Ligue 1, le club de la principauté connaît une crise de résultats avec une seule victoire depuis le début de la saison, qui remonte au soir de la 1ère journée, le 11 août dernier. Ce n’est pas mieux en Ligue des champions avec un zéro pointé en deux rencontres.

L’ancien attaquant a cinq jours devant lui, avant un déplacement à Strasbourg en championnat, pour faire connaissance avec ses joueurs et leur redonner confiance, afin d’enrayer cette spirale négative. Et s’il pourra s’appuyer sur son expérience d’adjoint avec la Belgique, il comptera surtout sur sa connaissance indéfectible du football, rarement autant observée chez un joueur.

Il devrait également s’inspirer d’entraîneurs côtoyés durant sa carrière, dont Pep Guardiola, qu’il a connu à Barcelone, et évidemment Arsène Wenger. Son ancien mentor à Arsenal n’a d’ailleurs aucun doute sur sa réussite. «C’est un bon choix. Il est crédible, il est intelligent, il connaît bien le football. Il a tous les ingrédients. Mais quand vous débutez, il faut aussi un peu de chance.» Histoire de pouvoir embrasser une aussi belle carrière d’entraîneur que celle de joueur. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles