Victime de racisme, Kalidou Koulibaly reçoit le soutien de Maradona

Diego Maradona est considéré comme un véritable Dieu vivant à Naples où il a joué entre 1984 et 1991. [RASHIDE FRIAS / AFP]

Quatre jours après avoir été victime de chants racistes et de cris de singes lors du match qui opposait Naples à l'Inter Milan, l'international sénégalais Kalidou Koulibaly a reçu le soutien de la légende du football Diego Maradona. 

Sur son compte Instagram, l'Argentin a déclaré : «J'ai joué pour Naples pendant sept ans et j'ai moi-même été victime de chants racistes de la part de certains fans. Je me souviens encore des drapeaux sur lesquels étaient écrits 'Bienvenue en Italie'. Je me sens Napolitain et aujourd'hui, je veux soutenir Kalidou Koulibaly. J'espère que cela aidera à mettre fin au racisme dans le football une bonne fois pour toutes». 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ho giocato sette anni con il Napoli e anch'io ho subito cori razzisti da alcune tifoserie. Ricordo ancora gli striscioni che recitavano "Benvenuti in Italia". Mi sento ancora più napoletano e oggi voglio essere vicino a @kkoulibaly26. Spero che questo episodio segni un punto di svolta, per eliminare una volta per tutte il razzismo dal calcio. Un saluto a tutti! #NoalRazzismo Yo jugué siete años en el Napoli, y también sufrí los cantos racistas de algunas hinchadas. Todavía me acuerdo de las banderas que decían "Bienvenidos a Italia". Yo me siento un napolitano más, y hoy quiero estar al lado de Kalidou Koulibaly. Espero que todo esto marque un antes y un después, para terminar de una vez con el racismo en el fútbol. Un saludo a todos! #NoalRacismo I played for seven years in Napoli, and I also suffered the racist songs of some fans. I still remember the flags that said "Welcome to Italy". I feel Neapolitan and today I want to be with Kalidou Koulibaly. I hope that all this helps to end with racism in football once and for all. Greetings to all! #NoRacism

Une publication partagée par Diego Maradona Oficial (@maradona) le

Celui qu'on surnommait «El Pibe de Oro» (le gamin en or), a également pris soin de poser avec le maillot de Kalidou Koulibaly, affichant publiquement son soutien à la campagne «Nous sommes tous Koulibaly», lancée après l'incident. 

Très affecté par les attaques envers son coéquipier, Faouzi Ghoulam avait appelé les supporters sur les réseaux sociaux à porter un masque à l'effigie du joueur en marque de soutien. «Peu importe la couleur de peau. Peu importe la religion. Peu importe l'équipe que vous encouragez. Le football, comme tous les sports, est un jeu. Et tous les jeux sont passion, amusement et liberté. Et dans la liberté, nous sommes tous égaux ! Demain, nous serons tous Koulibaly!». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles