Biathlon : Boe reste le plus fort, Fourcade au pied du podium de la mass start de Ruhpolding

Johannes Boe a remporté sa 9e course de la saison. Johannes Boe a remporté sa 9e course de la saison.[Sputnik / Icon Sport]

Le duel entre Martin Fourcade et Johannes Boe a encore tourné à l’avantage du Norvégien. Le leader de la Coupe du monde de biathlon a remporté, ce dimanche, la mass start de Ruhpolding devant Julian Eberhard et Quentin Fillon-Maillet, alors que Fourcade a encore dû se contenter d’une place au pied du podium.

Le Catalan pourra regretter longtemps sa dernière balle au quatrième tir. Alors que ses principaux adversaires venaient de manquer le tir parfait, il avait sa troisième victoire de la saison au bout de la carabine. Mais il n’est pas parvenu à blanchir la cible et a dû rejoindre Johannes Boe et Julian Eberhard sur l’anneau de pénalité.

Une fois ressorti, ce trio s’est lancé à la poursuite de Quentin Fillon-Maillet, Benjamin Weger et Vetle Christiansen en tête avec une avance d’une dizaine de secondes. Un écart rapidement comblé avant l’entame de la dernière montée. Le moment choisi par Boe pour placer une accélération décisive et s’envoler vers une 9e victoire cette saison en 12 courses. Avec ce nouveau succès, il a posé une main sur le gros globe de cristal, propriété de Martin Fourcade depuis 2012.

Derrière le Norvégien, seuls Eberhard et Fillon-Maillet sont parvenus à s’accrocher. Et l’Autrichien a fait la différence au sprint devant le Français, qui a porté en vain réclamation après avoir été gêné par son adversaire juste avant l’arrivée. «Je suis frustré, je passe à la relance et il vient me pousser sur l’intérieur du virage. Cela me fait perdre mon élan. Je suis déçu, peut-être que j'aurais pu jouer la victoire et je me retrouve seulement 3e. Je reste quand même content de ma course», a confié, au micro de la chaîne l’Équipe, Quentin Fillon-Maillet, auteur de son 3e podium de la saison.

Des impasses pour fourcade ?

Un podium encore manqué pour Fourcade. Déjà 4e sur le sprint, le septuple tenant du titre a craqué dans les derniers mètres, mettant en lumière ses difficultés sur les skis depuis le début de la saison et son manque de fraîcheur malgré une bonne course d’ensemble. «C’était plutôt une très belle journée même si cette dernière balle vient gâcher la fête. Avec cette balle, cela aurait changé la donne, mais c’est le jeu du biathlon. Ensuite, je n’étais plus en mesure de jouer le finale. Ce sont des sensations étranges. J’étais bien et d’un coup j’ai senti que je ne pouvais pas enclencher sur la fin de course», a-t-il réagi à l’arrivée.

Cette situation pourrait le pousser à faire des impasses lors des prochaines étapes de la Coupe du monde pour recharger les batteries et arriver dans les meilleures conditions aux Championnats du monde à Ostersund (du 6 au 17 mars), même s'il a confimé sa présence, la semaine prochaine, à Anterselva (Italie). «J’ai besoin d’un peu de fraîcheur Ça laisse présager quelques impasses dans les semaines à venir, a-t-il indiqué. (…) Je ne suis pas battu mais il faut être réaliste et savoir utiliser ses cartes. Je suis persuadé que j’ai les moyens pour faire de super Championnats du monde mais il faut que j’arrive à retrouver cette faculté à enclencher la cinquième vitesse. Le vrai défi est de retrouver mon niveau.» Celui qui a fait de lui le roi du biathlon.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles