Cyclisme sur piste : Quentin Lafargue champion du monde du kilomètre

Le Français Quentin Lafargue champion du monde du kilomètre au vélédrome de Pruszkow le 1er mars 2019 [Janek SKARZYNSKI / AFP] Le Girondin, qui est âgé de 28 ans, n'avait encore jamais conquis le titre de la «borne». [Janek SKARZYNSKI / AFP]

Le Français Quentin Lafargue a décroché le titre mondial du kilomètre, vendredi soir, au vélodrome de Pruszkow (Pologne), la première médaille d'or française depuis le début des compétitions.

Lafargue, déjà auteur du meilleur temps des qualifications l'après-midi, a bouclé la distance départ arrêté en 1 min 0 sec 029, à la moyenne de 59,971 km/h.

Le vétéran néerlandais Theo Bos (35 ans), titré en... 2005, a pris la deuxième place et un autre Français, Michael d'Almeida, a complété le podium en prenant la troisième place de cette épreuve de référence bien qu'elle ne figure plus au programme olympique depuis 2004.

Premier titre mondial

Le Girondin, qui est âgé de 28 ans, n'avait encore jamais conquis le titre de la «borne». Mais il comptait à son actif deux médailles, le bronze en 2016 et l'argent en 2017 quand il avait terminé dans le même temps que le Tchèque Tomas Babek.

Triple champion du monde juniors en 2008, Lafargue a enlevé son premier titre mondial, deux jours après avoir pris la médaille d'argent avec l'équipe de vitesse. Il avait alors fait mieux que Michael d'Almeida pour obtenir la place de finisseur dans le trio pour la finale.

En qualifications, le Français avait été le seul des concurrents en lice à passer sous la minute, dans le temps de 59 sec 845.

Le record du monde détenu par le François Pervis a été établi en altitude dans le temps 56 sec 303/1000, performance réalisée en décembre 2013 à Aguascalientes (Mexique).

Pervis, qui n'a pas été retenu dans la sélection française, compte quatre titres mondiaux dans cette épreuve à son palmarès. Son dernier titre a été acquis en 2017 à Hong-Kong.

D'Almeida, 31 ans, a enlevé sa 11e médaille mondiale. Sur le kilomètre, le Francilien avait déjà accédé au podium à trois reprises (2e en 2008, 2010 et 2012).

Bos, pour sa part, a enrichi encore un immense palmarès. Avant de passer sur la route pendant huit saisons, le Néerlandais avait gagné plusieurs titres mondiaux dans le sprint sans parvenir toutefois à la consécration olympique.

Troisième l'an passé à Apeldoorn (Pays-Bas), Bos a raté à Pruszkow la médaille d'or pour 359 millièmes de seconde.

À suivre aussi

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (100 m et 200 m), le Qatarien Mutaz Barshim (saut en hauteur) et le Suédois Armand Duplantis (saut à la perche) feront partie des athlètes à suivre avec un œil particulier.
Sport Championnats du monde d'athlétisme : les 5 stars à suivre
Le Khalifa Stadium a une capacité de 40.000 places.
Athlétisme Des travailleurs migrants et des enfants pour remplir les tribunes des Mondiaux au Qatar ?
Le Français Teddy Riner pose avec sa médaille après avoir remporté la finale du Grand Prix de Montréal, le 7 juillet 2019  [MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFP]
Sport Judo : pas de Mondiaux pour Teddy Riner

Ailleurs sur le web

Derniers articles