Ajax, Marcelo, Pérez… Sergio Ramos se livre via Twitter sur la saison galère du Real Madrid

Le capitaine madrilène a fait son mea culpa. [SipaUsa / Icon Sport]

Sergio Ramos n'est pas du genre à se défiler. Alors que le Real Madrid traverse une saison très compliquée, le capitaine espagnol s'est exprimé sur les réseaux sociaux lundi pour éclaircir plusieurs points.

Triple tenant de la Ligue des champions, le Real Madrid est en proie aux doutes depuis le début de la saison. L'après Zinedine Zidane et Cristiano Ronaldo est très compliqué pour la Maison Blanche qui a été éliminée dès les huitièmes de finale de la C1 par l'Ajax Amsterdam.

Un épisode qui est venu s'ajouter aux nombreuses difficultés que traverse le club madrilène depuis le mois d'août dernier. Cela avait commencé avec la défaite en Supercoupe d'Europe face au voisin et rival de l'Atlético de Madrid. Puis en octobre, Florentino Pérez décidait de se séparer de Julen Lopetegui qu'il avait arraché à la sélection espagnole en juin, à quelques heures du début de la Coupe du monde. Le président confiait les clés de l'équipe à Santiago Solari, entraîneur de la Castilla, espérant sûrement refaire le même coup qu'avec Zizou à l'époque (qui avait remplacé Rafael Benitez en plein saison).

Son jaune à amsterdam ? Une erreur à 200%

Malheureusement, le mal était plus profond. Car si le technicien argentin est parvenu à remettre de l'ordre chez les Merengues, qui sont remontés au classement enchaînant de très bons résultats, ils ont très vite déchanté lorsque le FC Barcelone les a éliminés en demi-finale de Coupe du Roi puis les a achevés en Liga, trois jours plus tard. En l'espace d'une semaine, le Real avait tout perdu cette saison. Alors forcément, les interrogations allaient bon train.

En bon capitaine qu'il est, Sergio Ramos a donc décidé de prendre la parole. «Nous les joueurs de football, ce que nous aimons, c’est parler sur le terrain, mais cette saison ce n'est pas le cas, a-t-il expliqué sur Twitter. L’évolution des événements survenus ces derniers temps a été désastreuse et je ne me cache pas, nous ne nous cachons pas. Les joueurs sont les plus responsables et moi le premier en tant que capitaine.»

Pointé du doigt pour le carton jaune qu'il a pris lors du match aller face à l'Ajax Amsterdam, le suspendant pour le match retour - pour arriver clean en quarts de finale - alors que son équipe avait besoin de lui, l'ancien joueur du FC Séville a avoué son erreur. «C'était une erreur totale et je le confirme à 200%.»

Le Real Madrid est et sera toujours le Real Madrid

Alors que des rumeurs circulent sur des problèmes en interne, notamment avec le président du club, il a également tenu à revenir dessus. «Les discussions se sont bien passées dans le vestiaire et ont été résolues là. Il n'y a pas de problème. Il y a un seul intérêt, le Real Madrid», peut-on lire. Même son de cloche concernant son accrochage récent à l'entraînement avec Marcelo. «Nous avons des accrochages à tous les entraînements, a expliqué Ramos. Cela fait partie du travail avec tension, mais ce n'est qu'une anecdote au jour le jour. Marcelo, c'est comme un frère.» D'ailleurs, il a tenu à préciser que tout allait bien dans le vestiaire.

En ce qui concerne l'avenir de son entraîneur de Santiago Solari, le défenseur central a préféré botter en touche :«C'est une décision qui ne nous appartient pas et dans laquelle nous n'intervenons jamais. Nous avons un énorme respect pour ce poste et nous soutenons toujours le coach du Real Madrid.»

«Le Real Madrid a été, est et sera toujours le Real Madrid. Aucun nom ne fait la légende du Real Madrid, mais nous avons tous écrit cette légende ensemble. Ensemble, nous devons travailler pour l'avenir et restaurer notre espérance», a ainsi conclu Sergio Ramos.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles