Cris racistes contre Matuidi et Kean à Cagliari : pour leur coéquipier Leonardo Bonucci, «la faute est partagée»

Blaise Matuidi, déjà victime d'insultes racistes dans le même stade en janvier 2018, est apparu furieux.[AFP]

Après les cris racistes dont ont été victimes Blaise Matuidi et Moise Kean pendant le match Cagliari-Juventus (0-2) joué mardi soir, le défenseur italien Leonardo Bonucci a raté l'occasion de se taire, estimant que «la faute était partagée».

«Kean sait que quand il marque, il devrait fêter ça avec ses équipiers. Il sait qu'il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça», a-t-il déclaré à la fin de la rencontre. Comme si la provocation justifiait le racisme.

Ces incidents ont éclaté après le but de Moise Kean (85e) que le jeune Italien a célébré les bras grands ouverts devant le kop local.

Blaise Matuidi, déjà victime d'insultes racistes dans le même stade en janvier 2018, est apparu furieux. La rencontre a été interrompue plusieurs minutes et le speaker a demandé aux supporters d'arrêter d'insulter les deux joueurs de la Juve.

L'ex-joueur du PSG a publié sur Twitter dans la soirée une photo de Moise Kean avec le message suivant : «Blanc+Noir #No ToRacism».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles