Coupe du monde féminine 2019 : 770 000 billets déjà vendus, dont plus de la moitié achetés en France

La Coupe du monde féminin se déroulera du 7 juin au 7 juillet en France. [©CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Le football féminin a le vent en poupe. A moins de vingt-cinq jours de la Coupe du monde de football féminin, qui se tiendra en France du 7 juin au 7 juillet, 770 000 billets ont été vendus, sur les 1,3 millions disponibles.

Mis en vente à partir de neuf euros, plus de la moitié des billets pour la Coupe du monde féminine de football 2019 ont ainsi été vendus, dont 60% l'ont été en France, 15% aux États-Unis, 5% aux Pays-Bas et autant au Royaume-Uni, rapporte France Bleu.

En dehors de Lyon, où tous les billets de toutes les rencontres sont déjà écoulés, la plupart des stades sont à plus de la moitié de leur remplissage. A Nice, 55 000 billets ont déjà été écoulés et 3 000 places se sont vendues en une semaine depuis l'annonce des 23 joueuses françaises sélectionnées, dont 2 000 sur le match qui opposera les Bleues à la Norvège, le 12 juin prochain.

A noter également que sept matches affichent déjà complet, dont le match d'ouverture France-Corée-du-Sud au Parc des Princes le 7 juin, des deux demi-finales les 2 et 3 juillet, de la finale le 7 juillet au Groupama Stadium de Lyon, mais aussi des matchs Pays-Bas-Cameroun au Stade du Hainaut de Valenciennes le 15 juin, Nigeria-France au Roazhon Park à Rennes le 17 juin, et enfin de la rencontre entre la Suède et les États-Unis au Stade Océane du Havre le 20 juin.

Attention pour les retardataires, il ne reste plus que 8 000 places pour États-Unis-Chili, le 16 juin au Parc des Princes ainsi que pour les quart-de finale, le 28 juin, toujours à Paris.

De même pour les rencontres États-Unis-Thaïlande, le 11 juin, Pays-Bas-Canada, le 20 juin à Reims, Allemagne-Espagne et Italie-Brésil le 12 juin et le 18 juin à Valenciennes, dont quelques places en tribunes sont encore disponibles.

Comme l’indique le slogan retenu pour la Coupe du monde « Dare to Shine », ça sera « le moment de briller », et pourquoi pas de surfer sur le triomphe des Bleus pour accroitre la mise en visibilité des joueuses de l’équipe de France.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles