Lewis Hamilton (Mercedes) remporte le GP de Hongrie

[Attila KISBENEDEK / AFP]

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), leader du Championnat du monde, a remporté sur un coup stratégique dimanche le GP de Hongrie, 12e manche de la saison de F1 et dernière avant la trêve estivale.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), parti en pole position pour la première fois de sa carrière, est deuxième devant l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari).

Hamilton a été rappelé à deux reprises aux stands pour changer de pneumatiques, quand le Néerlandais n'y est passé qu'une fois. Chaussé de pneus plus frais et plus rapides, le Britannique a pu facilement dépasser son adversaire pour prendre la tête au 67e tour sur 70. 

«Désolé d'avoir douté de votre stratégie, a réagi à la radio le pilote Mercedes après avoir remporté son 8e succès cette saison. C'était une grande décision. Je vous suis reconnaissant de l'avoir prise.»

Au classement des pilotes, Hamilton voit son avance passer de 41 à 62 points sur son équipier et dauphin finlandais Valtteri Bottas, 8e seulement. 

Il met aussi derrière lui un GP difficile en Allemagne la semaine dernière, où, malade, il a commis une série d'erreurs qui l'ont relégué à la 9e place.

Après avoir abîmé son aileron avant sur la roue du Britannique, Bottas s'est trouvé réduit à disputer une course anonyme, nouvelle déception après son abandon consécutif à un accident à Hockenheim.

Surtout, le Finlandais n'a plus que 7 longueurs d'avance au Championnat sur Verstappen, 3e, qui a pris le point du meilleur tour.

Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) échoue au pied du podium, devant l'Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren), le Français Pierre Gasly (Red Bull) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo Racing).

Le Britannique Lando Norris (McLaren) est 9e et le Thaïlandais Alexander Albon (Toro Rosso) 10e. Le Français Romain Grosjean a été le seul pilote à abandonner, victime d'un problème de pression d'eau.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles