Federer, Nadal, Djokovic... Qui sera le plus grand joueur de tous les temps ?

Les trois joueurs sont potentiellement les meilleurs joueurs de tous les temps Les trois joueurs sont potentiellement les meilleurs joueurs de tous les temps[MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

L'une des ères les plus riches de l'histoire du tennis touche à sa fin. Roger Federer a en effet 38 ans, Rafael Nadal 33 et Novak Djokovic 32. Si l'heure n'est pas encore tout à fait au bilan et qu'il est quasiment impossible de désigner unanimement le meilleur tennisman de tous les temps, certains se détachent plus que d'autres dans certaines catégories.

Statistiquement, avantage djokovic

Seize titres du Grand Chelem à 32 ans, avec une concurrence qui ne parvient pas à se hisser à son niveau dans les matchs décisifs, des jeunes qui n'ont pas encore les épaules pour renverser la vapeur, et un physique qui ne semble pas près de s'essouffler : Novak Djokovic est peut-être celui qui a la meilleure dynamique pour obtenir le meilleur palmarès de l'histoire du tennis. Capable de gagner des tournois sur toutes les surfaces (ce qui est malgré tout plus facile qu'il y a quelques années, étant donné que les différences entre gazon, dur, indoor et terre battue sont moins importantes), il aura les opportunités pour battre le record de Roger Federer (20 tournois du Grand Chelem). D'autant plus que si le Suisse est toujours très performant, il semble avoir atteint un plafond de verre depuis sa victoire à l'Open d'Australie début 2018. 

Nadal est plus proche de rattraper Roger Federer au nombre de titres global (83 contre 102 pour RF), mais Novak Djokovic et ses 75 tournois a la dynamique pour lui : moins souvent blessé que l'Espagnol, excellent sur toutes les surfaces, avec un jeu moins traumatisant pour son corps. Même la catégorie des Masters 1000 pourrait lui revenir bientôt, puisqu'il n'est qu'à deux longueurs de Rafael Nadal, recordman avec 35 titres. 

Ceux qui ont leur mot à dire : Rod Laver, avec ses 20 titres en Grand Chelem et 200 tournois remportés obtenus dans les années 60-70, Pete Sampras et ses 14 majeurs dont 7 Wimbledon ou encore Ivan Lendl et Jimmy Connors, qui ont remporté respectivement 149 et 147 tournois, soit bien plus que Roger Federer. 

Popularité, avantage Federer

Si les titres font beaucoup lorsqu'il faut désigner le GOAT (Greatest Of All Time, le meilleur de tous les temps en anglais), ce n'est pas tout. L'amour du public est une donnée primordiale. Et en termes de popularité, Roger Federer est presque intouchable. Il n'y a qu'à le mettre dans un stade, face à n'importe quel autre tennisman, pour voir que le public se tournera irrémédiablement vers lui. Même à Roland Garros, contre un Français, le public est partagé. 

Si Nadal a su améliorer son image auprès du public, notamment en France, il n'a jamais pu réellement concurrencer son rival dans ce secteur. Face à ces deux-là, Novak Djokovic souffre clairement d'un manque d'amour. Cela s'est particulièrement ressenti lors de la finale de Wimbledon 2019, pendant laquelle Federer avait l'intégralité du public derrière lui.  

Ceux qui ont leur mot à dire : Andre Agassi, le fantasque Américain, a connu une carrière en dents de scie, avec des succès et des chutes le rendant plus humain que d'autres joueurs plus froids, plus lisses. Pour cela, il est toujours l'un des tennismen les plus appréciés où qu'il se rende. Björn Borg, lui, est considéré comme la première rockstar du tennis. Aimé par tous, sollicité par les médias, les fans, les publicitaires, il a fini par craquer sous la pression et mettre un terme à sa carrière à seulement 26 ans. S'il a tenté quelques retours, il n'a plus jamais été le même joueur par la suite. 

Le jeu, avantage Nadal

Federer est potentiellement le joueur le plus élégant et le plus versatile de l'histoire, capable de tout réussir, mais son jeu n'aura pas autant marqué le tennis que celui de Rafa Nadal. Le faux gaucher (il est naturellement droitier, mais s'est exercé toute sa vie comme gaucher) a déboulé à 19 ans sur le circuit avec son coup droit lasso puissant et insaisissable, à tel point que personne n'a réellement réussi à le contrôler sur terre battue lorsqu'il était à 100% de ses moyens. Jusqu'alors aucun joueur n'avait eu à se défendre face à un jeu si redoutable et efficace, en particulier sur la surface de prédilection du Majorquin.

Federer, après des années à jouer contre l'Espagnol, n'y est jamais parvenu, preuve en est après sa dernière défaite à Roland Garros en 2019. En comparaison, Novak Djokovic, avec son jeu centré sur la défense, n'a pas réinventé le tennis moderne. C'est son efficacité froide et son endurance qui font de lui un joueur exceptionnel. 

Ceux qui ont leur mot à dire : Comme Rafael Nadal, Borg avait fait du lift l'une de ses armes principales. Dans un tennis où l'on ne l'utilisait pas beaucoup, il l'a maitrisé et s'en servait pour dépasser aisément ses adversaires. 

L'impact historique, égalité Nadal-Federer

C'est tout simplement l'une des plus grandes rivalités de l'histoire du sport. Les deux hommes ont dominé leur sport comme peu de duos l'ont fait avant eux. Nul ne sait si Federer aurait atteint ce niveau à 38 ans si l'Espagnol ne l'avait pas poussé dans ses retranchements à force de le battre. Il en est de même pour Nadal. L'impact de leur rivalité dans le tennis est si grand qu'il est facile de prédire des documentaires, films voir séries s'enchaînant quand ils seront à la retraite. 

Ceux qui ont leur mot à dire : Rod Laver, avec le premier Grand Chelem de l'histoire, peut très clairement venir prétendre à ce titre dans la catégorie de l'impact, tout comme Agassi qui a bouleversé les codes, ou, encore une fois, Björn Borg par son statut de superstar mondiale. 

Le fun, avantage Djokovic

Si, sur le terrain, il ne faut pas rire avec Novak Djokovic, le joueur est l'un des plus amusants dès qu'il est à l'entraînement ou dans un match d'exhibition. Adepte de l'humour et des imitations d'autres joueurs, il n'a pas son pareil pour faire rire un public quand il l'a décidé. Difficile de savoir si les autres membres du circuit apprécient de se voir moquer ainsi, en particulier Nadal ou Maria Sharapova, mais en comparaison des timides, voire lisses Rafa et Roger, Novak est clairement le plus amusant des trois rivaux. 

Petite mention à Roger Federer, qui, avec le temps, a su s'amuser un peu plus avec les réseaux sociaux et les autres joueurs, comme le montre cette vidéo avec Grigor Dimitrov et Tommy Haas où il chante Hard To Say I'm Sorry (avec, bien sûr, un caméo de Novak Djokovic). 

Ceux qui ont leur mot à dire : Andre Agassi, avec son style si particulier, et ses traits d'humour pendant les matchs d'exhibition, peut concurrencer le Serbe, tout comme John McEnroe, qui n'était pas toujours amusant en le faisant exprès, mais il était rare de s'ennuyer lorsqu'il était sur un cours.

À suivre aussi

Tennis Roger Federer participera aux JO de Tokyo en 2020
Tennis A 15 ans, la prodige américaine Cori Gauff remporte son premier titre sur le circuit WTA
Daniil Medvedev a décroché le 7e titre de sa carrière dans la mégalopole chinoise.
Tennis Daniil Medvedev impérial au Masters 1000 de Shanghai

Ailleurs sur le web

Derniers articles