Regarder un match de football serait très bon pour la santé

Cela peut être équivalent à une marche rapide de 90 minutes.[CLEMENT MAHOUDEAU / AFP]

Une récente étude britannique a étudié les conséquences que pouvait avoir sur la santé le fait de regarder un match de football.

Et il s'avère que celles-ci peuvent être très bonnes. En effet, voir son équipe préférée remporter une rencontre peut générer un stress physique équivalent à une marche rapide de 90 minutes, selon les chercheurs de l'Université de Leeds. Et certains effets bénéfiques peuvent même perdurer 24 heures après la fin du match. 

«Soutenir votre équipe lors d'un match de football vous donne un entraînement cardiovasculaire modéré et, en fonction du résultat du match, une stimulation ou un affaiblissement psychologique», explique le Dr Andrea Utley, scientifique du sport qui a dirigé l'étude conjointement avec BetVictor.

L'étude, qui devrait être publiée prochainement, a été réalisée sur vingt-cinq supporters de Leeds United, âgés de 20 à 62 ans, au cours de trois matchs clés du championnat la saison dernière. Certains étaient au stade, quand d'autres regardaient la rencontre à la télévision.

Résultat : leur fréquence cardiaque moyenne a augmenté de 17%. Avec des pics au moment des occasions de buts : une augmentation de 27% après une action pour Leeds United et de 22% après une action de l'adversaire.

Effets inverses en cas de défaite

Les conséquences sont toutefois plus néfastes lorsque le résultat est mauvais. Après une défaite, la pression artérielle continue en effet de monter longtemps après le coup de sifflet final. Avec un effet négatif sur l'humeur des supporters. Un participant de l'étude a même comparé une défaite de son club «au décès d'un proche»...

À suivre aussi

Étude Vacances : Quelles sont les chansons préférées des Français sur la route ?
A l'occasion du 50e anniversaire de la mort de Martin Luther King Jr. et en solidarité avec la famille et les sympathisants de Stephon Clark et d'autres personnes tuées par la police, des manifestants défilent dans le quartier commerçant de Magnificent Mile, le 2 avril 2018 à Chicago, Illinois.
Discrimination Les Noirs sont les plus susceptibles d'être tués par la police américaine, selon une étude
Étude 22% des millenials disent ne pas avoir d'amis

Ailleurs sur le web

Derniers articles