La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, répond au patron de la FFF sur les interruptions de matches

Roxana Maracineanu a répondu aux propos de Noël Le Graët dans un long message partagé sur Facebook[LUDOVIC MARIN / AFP]

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a répondu au président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët. Dans un entretien accordé à Ouest France, ce dernier avait critiqué les interruptions de matches en série qu'il juge trop fréquentes.

«Pour être clair, je trouve qu’on arrête trop de matches. Cela fait plaisir à certains ministres, mais moi, ça me gêne. (…) On a l’impression que, tout à coup, tous les stades sont devenus des lieux homophobes. Je conteste avec véhémence cette image qu’on donne de nous», avait-il dénoncé dans les colonnes du journal.

«La sortie de crise se fera toute seule. On travaille avec les présidents de clubs, des gens qui ne la ramènent pas tous les matins, qui ne vont pas faire les beaux sur les plateaux de télévision», avait-il également affirmé dans une attaque à peine voilée contre Roxana Maracineanu et Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Les deux membres du gouvernement avaient réagi à plusieurs reprises pour saluer les interruptions de matches survenues ces dernières semaines et dénoncer les chants et banderoles homophobes.

«Je suis étonnée par les propos de Noël Le Graët»

Roxana Maracineanu a répondu aux propos de Noël Le Graët dans un long message partagé sur Facebook ce samedi 7 septembre. L'ancienne nageuse a commencé par se dire «étonnée» des déclarations du patron de la FFF. «Je le sais engagé dans la lutte contre les discriminations, nous en avons parlé en avril dernier lorsqu’il a valorisé les actions de prévention de la Fédération Française de Football et s’est dit prêt à aller plus loin», a-t-elle poursuivi.

«Ces chants qui faisaient partie du décor dans certains stades, on ne doit pas les tolérer. Ni dans une enceinte sportive, ni en dehors. Parce que proférer des paroles homophobes est un délit. Que ce soit une intention ou non. Il y a d’autres moyens pour supporter son équipe et je sais les supporters très créatifs dans leurs slogans !»

«Les arbitres sous la responsabilité de la FFF donc de Monsieur Le Graët»

Concernant les interruption de matches, la ministre a rappelé qu'elles découlaient des arbitres, lesquels sont «sous la responsabilité de la FFF donc de Monsieur Le Graët». Elle a ajouté ne pas «(présider) la commission disciplinaire de la LFP», avant de lancer : «chacun doit assumer ses responsabilités».

«Décrédibiliser ma parole ou celle d’autres membres du gouvernement ne sert en rien le monde du football», a conclu Roxana Maracineanu dans un texte qui a le mérite d'être clair. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles