Rafael Nadal peut-il battre Roger Federer et ses 20 titres du Grand Chelem ?

Les deux hommes possèdent les plus beaux palmarès du tennis.[GEPA / Icon Sport]

Après avoir empoché un quatrième US Open dimanche, Rafael Nadal est désormais à 19 titres en Grand Chelem. L’Espagnol talonne de près Roger Federer et ses vingt sacres, et pourrait le dépasser dès 2020.

En juin dernier, après avoir glané un 12e titre dans son jardin de Roland-Garros, le Majorquin avait indiqué qu'il ne s'agissait pas de son objectif. « Je ne pense sincèrement pas aux chiffres et aux records, mon but dans la vie n’est pas de rattraper Federer ni quiconque d’autre », avait-t-il exposé. Reste que dimanche soir, au terme de son combat intense face au, sans doute, futur grand joueur de l'ATP Daniil Medvedev, Rafael Nadal a prouvé qu'il était capable de le faire.

quid de l'open d'australie ?

S'il conserve ce niveau physique, l'Espagnol pourrait d'abord égaler le Suisse en janvier prochain à l'Open d'Australie avant de le battre Porte d'Auteuil en juin. Mais encore faut-il que le «Taureau de Manacor» parvienne à, enfin, s'imposer à nouveau à Melbourne. Vainqueur en 2009, il a atteint quatre fois la finale (2012, 2014, 2017, 2019) sans réussir à l'emporter. Y arrivera-t-il en 2020 ? Si le tournoi australien lui échappe une nouvelle fois, celui qui a joué la finale de trois des quatre tournois du Grand Chelem en 2019 (sauf Wimbledon), il pourra se rattraper avec Wimbledon ou un nouvel US Open. Ce qui lui permettrait d'ailleurs d'égaler le record de Roger Federer, Pete Sampras et Jimmy Connors (5 victoires).

En tout cas, le Suisse doit sentir le souffle de l'Espagnol qui l'a déjà dépassé au nombre de titres en Masters 1000. Il en détient le record avec 35 titres contre 28 à son meilleur ennemi. Et s'il a prouvé ces deux dernières années qu'il était encore au top niveau, Federer (38 ans) voit la porte de sortie s'approcher à grands pas. Mais avec le natif de Bâle, qui ne cesse de surprendre, tout est possible.

« Je ne vais pas vous dire que je ne suis pas motivé pour le dépasser, je crois d’ailleurs qu’on se motive mutuellement pour nous surpasser », avait confié Rafael Nadal, qui compte un Open d’Australie (2009), deux Wimbledon (2008, 2010) et quatre US Open (2010, 2013, 2017). Alors si ces deux mastodontes du tennis se motivent, qu'ils continuent le plus longtemps possible.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles