Pauleta : «Je pense que le PSG va passer un cap en Ligue des champions cette saison»

Le Portugais a joué cinq saisons à Paris entre 2003 et 2008 avant de prendre sa retraite.[©WWW_JULIENSCUSSEL_COM.JPG]

C’est une légende respectée et appréciée de tous les supporters. Troisième meilleur buteur de la capitale, Pedro Miguel Pauleta fait partie intégrante de la «PSG Expérience», qui permet aux fans et touristes de visiter le Parc des Princes et de se plonger dans l’histoire du club parisien. Désormais ambassadeur de Paris, le Portugais suit l’actualité de son club de cœur et pense que cette saison sera la bonne.

Qu’avez-vous pensé de cette «PSG Expérience» ?

C’est une idée géniale cette PSG Experience. C’est énorme de voir l’histoire du club, de voir tous les grands joueurs qui y sont passés. Quand tu es supporter, les joueurs actuels sont importants mais les anciens aussi. Et finir la visite avec un passage sur le terrain, c’est génial.

Est-ce important pour le club ?

Ça ne peut qu'aider le club à grandir. C’est important de montrer l’histoire d’un club. Ce n’est pas seulement l’équipe actuelle qui fait avancer Paris. Il y a eu de grands joueurs qui sont passés ici, qui ont fait de grandes choses. Et il n’y a pas que les joueurs. Il y a les entraineurs, les supporters, les sponsors… tout le monde a été important dans l’histoire du club. Paris va fêter ses 50 ans et lorsque l’on voit tous ses grands joueurs passés, c’est énorme.

Dans les couloirs du Parc des Princes, il y a une allée où tous les maillots du club sont accrochés. Il y en a un que vous préférez ?

Le rouge et bleu c’est le maillot le plus spécial. Le blanc est très joli évidemment. A l’époque, j’avais eu la chance de le porter aussi. Mais le rouge et le bleu… c’est quelque chose, il est magnifique. Après le plus important, ce n’est pas la couleur, c’est le logo.

On vous sent ému d’être de retour au Parc des Princes ?

A chaque fois que je reviens ici, je ressens toujours la même passion. Le même plaisir. Ce n’est pas donné à tout le monde. C’est un stade différent des autres, un terrain spécial, une atmosphère spéciale… un club spécial. C’est impossible de partir de ce club sans être amoureux. Paris, c’est plus qu’un club de football.

Qu’est-ce que ça vous fait de faire partie de l’histoire de ce club ?

C’est un honneur, une fierté. Jamais je n’aurai pensé en arrivant au PSG que j’entrerai dans l’histoire du club. Je suis venu ici pour jouer, pour marquer des buts. Je ne m’attendais pas, dans une époque compliquée et avec des moments difficiles, à marquer les supporters et à être un exemple pour le club. J’ai tout donné pour ce club. En cinq ans, j’ai vécu beaucoup de choses. Pour moi, tous les joueurs qui passent au PSG doivent tout donner et laisser une trace avant de partir.

Quand je reviens ici, je ressens toujours la même passion

Si vous deviez retenir un seul souvenir ?

C’est compliqué… Le premier jour, quand j’arrive à Paris, c’est un grand souvenir. C’était un rêve de joueur au PSG. Mais je ne peux pas oublier les buts contre Marseille. Je ne dis pas « Marseille » pour faire plaisir car je sais l’importance de ce match pour les supporters. Mais en face, il y avait un gardien qui était le meilleur gardien au monde (Fabien Barthez). Alors marquer contre eux, contre un excellent gardien, c’est une opportunité inoubliable. Et j’en ai marqué souvent d’ailleurs.

A l’époque, quand vous marquiez un but, vous faisiez le signe de l'aigle. Est-ce que vous regardiez un endroit en particulier dans le stade ?

J’ai toujours eu du respect pour Auteuil et Boulogne. Bien sûr pour les autres tribunes aussi. Mais Auteuil et Boulogne étaient toujours là. Et quand je marquais je pensais toujours à eux. Ça c’était les vrais supporters. Ceux qui chantaient tout le temps. Après quand ma famille était ici, je regardais vers eux.

Comment voyez-vous la saison du PSG ?

Quand on regarde tout l’effectif du PSG, je pense que l’équipe est plus forte que l’an dernier. Je pense que Paris va faire une grande saison et je crois qu’en Ligue des champions, je ne vais pas dire que l’on va gagner, mais on va passer un cap et aller plus loin que les saisons précédentes (Depuis l’arrivée des Qataris, le PSG n'a pas dépassé le stade des quarts de finale, ndlr). Quand on voit le match contre le Real Madrid (3-0), c’est le bon exemple. Après il faut continuer de faire le même travail contre les autres équipes. Mais je crois beaucoup en cet effectif.

Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Paris a la chance d’avoir 4,5 joueurs pour marquer des buts déjà. Offensivement, le club a des qualités énormes parmi les meilleurs d’Europe. Même si le plus important, c’est l’esprit d’équipe. C’est avec cet état d’esprit que le PSG ira loin. Très loin.

Neymar ? Ce sont des choses qui arrivent dans tous les clubs

Comment avez-vous vécu l’épisode Neymar cet été ?

C’est du passé, Neymar est resté. Ce sont des choses qui arrivent dans tous les clubs et pas seulement à Paris. Luka Modric, qui est Ballon d’or avec le Real Madrid, par exemple… Maintenant, à Neymar, et toute l’équipe, de faire une grande saison. C’est un grand joueur et c’est énorme de l’avoir au PSG. Maintenant, il faut l’encourager.

Aujourd’hui, quel rôle occupez-vous au PSG ?

Je suis ambassadeur des «PSG Academy» dans le monde. C’est une fierté de voir tous ces enfants porter ce maillot. Pas seulement en France mais à l’étranger comme en Allemagne, au Portugal, au Maroc ou en Turquie. On ne cherche pas uniquement des grands joueurs mais d’avoir des supporters partout dans le monde. Je suis sûr que le PSG sera encore plus connu dans les prochaines années dans le monde entier grâce à ça.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles