Equipe de France : Olivier Giroud fait de la résistance

Olivier Giroud n'a joué que dix-huit minutes depuis le dernier rassemblement. Olivier Giroud n'a joué que dix-huit minutes depuis le dernier rassemblement.[Dave Winter/Icon Sport]

Dix-huit minutes. C’est le temps joué avec Chelsea par Olivier Giroud depuis le dernier rassemblement de l’équipe de France au début du mois de septembre. Ce qui n’a pas empêché Didier Deschamps de l’appeler, ce jeudi, pour les deux prochains matchs des Bleus qualificatifs pour l’Euro 2020 en Islande et contre la Turquie.

Une nouvelle marque de confiance inébranlable de la part du sélectionneur, qui a toujours soutenu son attaquant même dans les moments les plus difficiles. Même si l’ancien montpelliérain avait rarement connu une période avec aussi peu de temps de jeu. Au point de craindre pour sa place. «Bien sûr que je suis inquiet. Tout le monde est logé à la même enseigne, même si on a chacun notre passé en équipe de France, il faut être conscient qu’il faut avoir du temps de jeu pour retourner en sélection. J’espère que les choses vont évoluer, je ne perds pas espoir, loin de là», avait-il confié, mercredi, à l’issue du match de Ligue des champions à Lille, où il est encore une fois resté sur le banc.

«Sa situation ne m’inquiète pas. Mais elle n’est pas la meilleure ni pour lui ni pour nous. Depuis le dernier rassemblement, où il avait joué avec nous, il a eu un temps de jeu très réduit même s’il a eu un petit virus qui ne l’a pas rendu disponible sur trois matchs», a tenu à rappeler Deschamps. Et l’ancien entraîneur de justifier sa présence à ses performances réalisées sous le maillot tricolore, et notamment ses 36 buts (en 93 sélections). «Je n’enlève pas à Olivier ce qu’il a fait avec nous. Il a une efficacité qui en fait le 3e meilleur buteur français en activité. Il a marqué 4 buts sur les 7 derniers matchs», a rappelé Didier Deschamps.

Mais cette situation ne pourra pas durer indéfiniment. Il va devoir rapidement retrouver les terrains s’il veut continuer à être appelé. C’est en substance le message envoyé par Deschamps. «C’est aussi une question de rythme. Il a eu des moments où son temps de jeu était réduit mais il y avait des passages avec des coupes nationales ou la Ligue Europa où il avait un temps de jeu suffisant. Là, c’est insuffisant. Sur le plan athlétique, il ne peut pas être à son meilleur niveau en ayant pas un minimum de temps de jeu. (…) Aujourd’hui, je l’ai pris. Je ne sais pas ce qui va se passer dans un mois. J’espère qu'il aura plus de temps de jeu.» Il en va de son avenir en Bleu et de sa participation à l’Euro.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles