Nouveau scandale de racisme en Ukraine lors de Shakhtar Donetsk-Dynamo Kiev

Le capitaine du Shakhtar, au club depuis 2013, a quitté le terrain en larmes. [Pixsell / Icon Sport]

La bêtise a encore frappé. Dimanche lors de la rencontre opposant le Shakhtar Donetsk au Dynamo Kiev, Taison, capitaine du Shakhtar a été ciblé par des cris racistes. Avant d’être expulsé pour avoir envoyé le ballon en direction de la tribune des supporters du Dynamo.

A la 74e minute de jeu, alors que son équipe menait 1-0 dans cette rencontre jouée au stade Metalist de Kharkov, le Brésilien a tiré en direction du kop du Dynamo, d’où provenaient des insultes racistes, avant de lui adresser un doigt d’honneur, ce qui lui a valu d’être expulsé pour «comportement antisportif».

Une expulsion qui a beaucoup fait parler et qui relance une nouvelle fois le débat à propos du comportement qui doit être adopté sur les terrains de football concernant le racisme. S’il s’agit d’un acte d’énervement de la part du joueur, le règlement devrait être modifié pour éviter d’infliger un carton rouge à joueur victime de racisme.

Agé de 31 ans, le capitaine du Shakhtar, au club depuis 2013, a quitté le terrain en larmes, consolé par des joueurs du Dynamo Kiev. Un autre Brésilien du club de Donetsk, Dentinho, a également pleuré. Les deux équipes ont, un temps, quitté le terrain avant de reprendre, sans Taison, le match, remporté par le club de Donetsk (1-0).

Taison s'est exprimé sur Instagram

«Le racisme est une honte. Ensemble, nous devons le combattre, chaque jour, chaque minute et chaque seconde», a réagi l'entraîneur portugais du Shakhtar Donetsk, Luis Castro, qui a apporté son soutien à ses joueurs.

«Le FC Shakhtar s’oppose catégoriquement à toute forme de racisme, a ajouté, pour sa part, le club triple champion d'Ukraine en titre. Rien ne peut justifier ces insultes envers des personnes à cause de leur couleur de peau, leur religion ou leurs opinions politiques.»

Taison s’est lui exprimé quelques heures plus tard sur Instagram : «Je ne me tairai jamais devant un acte aussi inhumain et méprisable ! Mes larmes étaient d’indignation et d’impuissance, d’impuissance de ne rien pouvoir faire à ce moment-là ! On nous apprend très tôt à être fort et à se battre ! Combattez pour nos droits et pour l’égalité ! Mon rôle est de me battre, de lever la tête et de continuer à me battre ! Dans une société raciste, il ne suffit pas de ne pas être raciste, il faut être antiraciste ! Le football a besoin de plus de respect, le monde a besoin de plus de respect ! Merci à tous pour les messages de soutien.»

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

“ Amo minha raça, luto pela cor, o que quer que eu faça é por nós, por amor... “ Jamais irei me calar diante de um ato tão desumano e desprezível ! Minhas lágrimas foram de indignação, de repúdio e de impotência, impotência por não poder fazer nada naquele momento ! Mas somos ensinados desde muito cedo a sermos fortes e a lutar ! Lutar pelos nossos direitos e por igualdade ! O meu papel é lutar , bater no peito , erguer a cabeça e seguir lutando sempre ! Em uma sociedade racista, não basta não ser racista, precisamos ser antirracista ! O futebol precisa de mais respeito, o mundo precisa de mais respeito ! Obrigada a todos pelas mensagens de apoio ! Seguimos a luta ... Net rasizmu

Une publication partagée par Taison Barcellos Freda (@taisonfreda7) le

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles