Ligue des champions : Le PSG enfin prêt à sortir le grand jeu contre Galatasaray ?

Angel Di Maria et les Parisiens s'étaient imposés au match aller en Turquie (0-1). Angel Di Maria et les Parisiens s'étaient imposés au match aller en Turquie (0-1).[Anthony Dibon/Icon Sport]

Pour du beurre ? Pas complètement. Avant même de recevoir Galatasaray, ce mercredi, lors de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, le PSG a déjà fait le travail avec sa qualification en poche et l’assurance de terminer en tête de sa poule. Mais malgré l’absence d’enjeux, cette rencontre ne manque pas d’intérêt.

Même si l’échéance est encore assez lointaine, la venue de la formation turque doit servir de répétition en vue des 8es de finale, un stade fatal au club de la capitale ces trois dernières saisons. D’autant que, contrairement à ce que peuvent laisser penser les chiffres et le classement du groupe, les hommes de Thomas Tuchel sont loin d’avoir survolé leurs différents sujets sujet dans la compétition depuis le début de la saison.

Mis à part le succès inaugural étincelant contre le Real Madrid (3-0), ils ont éprouvé de nombreuses difficultés à produire du jeu, à dégager une force collective et à se montrer convaincant dans le jeu. Comme en championnat du reste.

Leur dernière sortie européenne, il y a quinze jours, sur la pelouse madrilène en est la preuve parfaite. A Santiago Bernabeu, Thiago Silva et ses coéquipiers ont été sérieusement secoués avant d’arracher un match nul miraculeux dans les dernières minutes (2-2). Même le large succès à Bruges (0-5) est en trompe l’œil pour des Parisiens qui avaient su faire le dos rond et s’en étaient remis à l’entrée en jeu tonitruante de Kylian Mbappé pour terrasser leurs adversaires belges. «On ne fait pas que des matchs complets, a regretté Keylor Navas. Mais nous voulons avancer, nous améliorer, je sais que nous allons y arriver.»

En attendant, leurs prestations en demi-teinte ajoutées à un fond de jeu assez pauvre font davantage de Paris un outsider qu’un candidat sérieux à la victoire finale. L’heure est venue de remettre les pendules à l’heure. «Le match à Montpellier a été un grand pas en avant et j’attends que ce match (contre Galatasaray) soit un autre pas en avant et qu’on montre ensemble que nous sommes capables de jouer comme une vraie équipe. C’est la seule solution si on veut gagner de grandes choses», a affirmé, ce mardi, Thomas Tuchel. Son message, qui semble avoir du mal à passer, sera-t-il enfin entendu ?

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles