Téléphonie mobile : les Français fidèles à leurs opérateurs

Une femme parlant au téléphone passe devant une publicité pour des mobiles [Andrew Cowie / AFP/Archives] Une femme parlant au téléphone passe devant une publicité pour des mobiles [Andrew Cowie / AFP/Archives]

Les Français s'affichent plutôt conservateurs en matière de téléphonie mobile, en dépit de la concurrence exacerbée et de la multiplication des offres en ligne depuis l'arrivée de Free sur le marché, selon une étude publiée mardi par le cabinet Deloitte.

L'enquête, consacrée à l'équipement mobile de la population, révèle que 42% des Français n'ont jamais changé d'opérateur et qu'à l'inverse, seulement 14% l'ont fait sur les cinq premiers mois de 2012, contre 13% sur l'ensemble de 2011.

Parmi les personnes qui ont changé d'opérateur, 33% mettent en avant le fait que leur ancien prestataire était trop cher, mais 26% affirment avoir choisi leur nouvel opérateur pour la qualité de son réseau mobile.

Autre enseignement: au moment où tous les opérateurs mettent en avant leur site de vente en ligne, la distribution physique reste importante pour 51% des personnes sondées qui indiquent que l'avis le plus important pour eux avant un achat est celui du vendeur en magasin, loin devant les recommandations de la famille et des amis (32%) ou des réseaux sociaux (2%).

Par ailleurs, les nouveautés technologiques que les opérateurs cherchent à pousser comme le paiement mobile (NFC) ou les réseaux 4G qui permettront d'avoir sur son mobile le même débit que sur l'internet fixe motive encore peu les consommateurs.

Ainsi, si 28% de la population est prête à changer d'opérateur pour avoir un meilleur réseau 4G, 40% répond non et 31% ne sait pas.

La 4G reste d'ailleurs, à ce stade, largement inconnue des usagers: 58% des sondés déclarent ne pas savoir ce que c'est, ni l'intérêt qu'elle présente, contre 28% seulement qui se disent prêts à envisager l'achat d'un terminal adapté.

Près d'un tiers (31%) des personnes sondées ne sait pas non plus ce qu'apporte la technologie du NFC, ou communication sans contact, ni si leur téléphone en est équipé.

Pourtant, les Français se montrent technophiles. Deloitte souligne la rapidité avec laquelle ils ont adopté les nouveaux appareils électroniques car ils sont 41% à posséder un smartphone et 15% une tablette. De plus, 11% des possesseurs de tablettes en détiennent déjà deux.

L'étude a été réalisée en ligne par Deloitte, selon la méthode des quotas, auprès de plus de 2.000 français représentatifs en termes géographiques et économiques interrogés en mai 2012.

Vous aimerez aussi

Environnement Sondage CNEWS-Sud Radio : les Français inquiets pour le réchauffement climatique
Sondage Le monde rural, difficultés pour les uns, qualité de vie pour les ruraux
Sondage Malgré la démission de Collomb, Macron repart à la hausse dans l’opinion

Ailleurs sur le web

Derniers articles