Du botox utilisé pour soigner l’asthme

Le botox débloque les voies respiratoires des patients asthmatiques. [Flickr / net_efekt]

Des médecins australiens ont injecté du botox dans les cordes vocales de personnes souffrant d’asthme. D'après des résultats publiés lundi, les patients auraient ensuite senti leur respiration devenir plus fluide.

 

Et si le botox avait un usage moins superficiel que la chirurgie esthétique ? C’est en tout cas la conclusion d’une expérience menée par le centre médical Monash à Melbourne (Australie).

Des chercheurs ont testé sur onze patients souffrant de difficultés respiratoires sévères de petites injections de botox dans une zone spécifique des cordes vocalesPour réaliser cette expérience, ils ont utilisé une machine, appelée bronchoscope.

 

Un dégagement des voies respiratoires 

Un mois après ces injections, les patients révèlent qu'avec cette prise de botox, l’entrée de l’air dans leurs poumons a été facilitée. Les résultats des recherches ont été publiés lundi dans le journal Respirology

L'une des patientes, Lyn Dowsey, 68 ans a livré à la revue médicale ses impressions après le traitement : "Je suffoque beaucoup moins et je me déplace plus facilement".

 

Une efficacité temporaire 

Le professeur Bardin, médecin auteur de la découverte, précise que les effets du botox durent deux ou trois mois et que des effets secondaires sont possibles. Les cobayes ont ainsi rapporté qu’ils parlaient plus doucement qu'à l'accoutumé.

"Le traitement n’est pas approprié à tout le monde, prévient le professeur, mais le botox peut être une véritable option pour soigner les patients ayant des difficultés sévères pour respirer […] 60% des patients ont senti que le produit avait soulagé leur douleur". En Australie, plus de 250 000 personnes souffrent de problèmes respiratoires. 

 

Doctissimo se lance dans la vente de médicaments

Pollution de l'air : 7 millions de décès en 2012

Ebola : deux cas suspects enregistrés en Sierra Leone

 

À suivre aussi

Des membres de la Croix Rouge guinéenne à Conakry, lors d'une campagne de sensibilisation aux dangers du virus Ebola, le 11 avril 2014 [Cellou Binani / AFP/Archives]
AfSud Guinée: l'épidémie de fièvre Ebola "sous contrôle"
santé Une Italienne enceinte des jumeaux d'une autre par erreur
Les présidents français François Hollande (c) et mexicain Enrique Pena Nieto (d), la ministre française de la Culture et la Communication Aurélie Filippetti (g) sur le site archéologique de Teotihuacan le 11 avril 2014, au Mexique [Alain Jocard / AFP]
Diplomatie Hollande souligne le retard à combler dans les relations avec le Mexique

Ailleurs sur le web

Derniers articles