Open d’Australie : Gaël Monfils stoppé en quarts de finale

Gaël Monfils recroisera la route Milos Raonic au premier tour de la Coupe Davis. Gaël Monfils recroisera la route Milos Raonic au premier tour de la Coupe Davis.[Gepa / Icon Sport]

Il n’y aura pas de deuxième demi-finale en Grand Chelem pour Gaël Monfils. Dernier tricolore encore en lice à l’Open d’Australie, le Parisien a plié, ce mercredi, contre Milos Roanic (6-3, 3-6, 6-3, 6-4).

Pour son premier quart de finale à Melbourne, la Monf’ n’a rien pu faire pour dérégler le Canadien. Il n’a pourtant pas démérité et essayé de s’accrocher tant bien que mal grâce notamment à la qualité de sa première balle. Mais de l’autre côté du filet, le 14e mondial, qui vaut beaucoup mieux que ce classement, a été impitoyable avec son service surpuissant, son coup droit dévastateur et sa volonté de raccourcir les échanges au filet, qui n’auront laissé aucune chance à un Monfils sans son grain de folie habituel.

Même le gain du second set, après avoir profité d’un jeu de service mal négocié de Roanic, n’a pas permis au Français de se transcender pour déstabiliser son adversaire. Et comme dans la première manche, le Canadien s’est contenté d’un seul break pour empocher les deux sets suivants et composter son billet pour les demi-finales. «Le match se joue à un break à chaque set. J’ai eu quelques occasions pour revenir que je n’ai pas pu saisir. Il y a quelques jeux de services que j’aurais pu jouer différemment tactiquement, a commenté Monfils. J’ai fait un bon match, j’ai donné ce que j’avais à donner mais il a été plus fort. Il avait envie d’imposer son jeu et c’est ce qu’il a fait et bien fait.»

Milos Raonic confirme ainsi son excellent début de saison avec sa victoire en finale du tournoi de Brisbane contre Roger Federer et l’élimination au tour précédent de Stan Wawrinka, lauréat à Melbourne en 2014. Premier joueur Canadien à se hisser dans le dernier carré de l’Open d’Australie, il sera opposé au Britannique Andy Murray, qui s’est défait de David Ferrer (6-3, 6-7, 6-2, 6-3), avec dans son viseur sa première finale en Majeur. Entre les deux joueurs, le bilan est pour le moment à l’équilibre avec trois victoires chacun. «Après une année compliquée, à cause des blessures, c’est super positif d’être de retour en demi-finale de Grand Chelem, a confié Roanic qui avait déjà atteint ce stade à Wimbledon en 2014. Mais je vois surtout l’opportunité d’aller plus loin.» Avant de retrouver Gaël Monfils et les Français au début du mois de mars pour le premier tour de Coupe Davis en Guadeloupe.

Retrouvailles en Coupe Davis… en Guadeloupe

Ce qui ne ravit pas le Parisien. Non pas de recroiser la route de Milos Roanic, mais de devoir faire le déplacement en Guadeloupe. «On n’est pas forcément tous contents d’aller en Guadeloupe. 80% d’entre nous préféraient jouer en Europe. Pour ma part, je ne suis pas satisfait d’aller là-bas car c’est compliqué pour le calendrier», a-t-il lâché à l’issue de son élimination avant d’ajouter : «Yannick Noah a pris sa décision seul. Il nous a demandé, il a pris la température et derrière, il a pris sa décision. Il a tranché.» Peut-être à tort sur le plan sportif. Car Monfils a fait une drôle de confidence. «Milos m’a dit dans les vestiaires : "Jouer en Europe, aucune chance que je vienne". Là, il fait le truc de célébrités de basket au Canada, alors il vient parce que c’est à côté.»

Mais s’il regrette quelque peu cette décision, Gaël Monfils fera le voyage s’il est retenu par le capitaine des Bleus. «Jouer devant ma famille pour la première fois, ça va être incroyable. Certains m’en parlent déjà. Si je suis sélectionné, c’est un grand plaisir et un honneur d’aller jouer là-bas.» En espérant que Milos Raonic et les Canadiens ne gâchent pas la fête…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles