Gilets jaunes : ce que dit l'arrêté préfectoral pour le rassemblement du 24 novembre

Par
Mis à jour le Publié le

Le préfet de police de paris a pris un arrêté interdisant toute manifestation place de la Concorde. Il contraint donc les Gilets jaunes à se rassembler ailleurs. Ceux qui braveraient l'arrêté s'exposent à une amende ou une peine de prison.

Premier cas de figure : la participation à une manifestation non déclarée entraînerait une amende de 38€. Deuxième option, ceux qui créeraient un attroupement et refuseraient de se disperser après les 3 sommations des forces de l'ordre risqueraient jusqu'à un an de prison et 15 000€ d'amende.

Par mesure de sécurité, l'exécutif a donc autorisé les Gilets jaunes à se rassembler sur le Champ-de-mars.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles