Jean-Michel Blanquer : «Il y a une impatience et il faut l'entendre»

Par
Mis à jour le Publié le

Le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach dans la matinale de CNEWS.

Jean-Michel Blanquer s'est exprimé à propos de l'allocution d'Emmanuel Macron prévue ce lundi soir à 20h depuis l'Élysée. Selon lui, le gouvernement a bien compris que les attentes étaient fortes, et qu'il fallait aider les plus faibles. Le ministre estime que cette action a commencé avec la baisse des cotisations sociales. «Dès le mois d'octobre, la paye de beaucoup de Français a augmenté». 

Mais il reste selon lui «des choses envisagées qui doivent arriver plus vite». Comme une baisse plus importante des cotisations par exemple. «Beaucoup de Français ont des problèmes de fin de mois», même s'il précise que ces problèmes étaient déjà présents avant l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'Élysée. «Mais il y a une impatience et il faut l'entendre», admet-il.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles