Notre-Dame : l'aide technique et les matières premières affluent du monde entier

Par
Mis à jour le Publié le

Notre-Dame de Paris tout juste sauvée des flammes, c’est déjà l’heure de reconstruire la cathédrale. Une tâche immense et coûteuse qui nécessitera aussi des compétences techniques et des matières premières.

Plusieurs entreprises françaises ont déjà annoncé mettre à disposition leurs connaissances. Comme le groupe Saint-Gobain qui souhaite apporter son expertise notamment pour restaurer les vitraux. EDF, également, veut proposer ses services pour les réseaux électriques de secours et la sécurisation des chantiers.

La société d’assurance Groupama à l’intention de participer également à l’effort en offrant 1.300 chênes pour reconstruire les charpentes de la cathédrale. 

Les travaux à venir pour rebâtir Notre-Dame de Paris dureront plusieurs années, le chantier s’annonce titanesque.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles