Irak : un neuvième Français condamné à mort pour appartenance à Daesh

Par
Mis à jour le Publié le

Sur les 11 Français arrêtés en Syrie et remis par les Kurdes à l'Irak pour être jugés, 7 ont déjà été condamnés à mort par pendaison la semaine dernière. Ce dimanche 2 juin, deux autres Français ont écopé de cette peine.

Il s'agit de Fodil Tahar Aouidate et Vianney Ouraghi. Fodil Tahar Aouidate , âgé de 32 ans et originaire de Roubaix. Il avait rejoint la Syrie en 2014. Fin 2015, il était apparu dans une vidéo faisant l'apologie des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan. Il était enregistré dans les archives de Daesh comme combattant.

Vianney Ouraghi, âgé de 28 ans, avait quitté la France en 2013 après s'être radicalisé en ligne. Ce Français d'origine algérienne dont l'audience, initialement prévue lundi, a été avancée à dimanche, a reconnu devant le juge avoir «travaillé avec Daesh». «Mais je n'ai pas participé aux combats ni en Syrie ni en Irak», a-t-il ajouté. 

Deux autres français seront jugés à partir de lundi. Mourad Delhomme, 40 ans, est considéré comme le vétéran du groupe. Selon les renseignements français, il a exercé les fonctions de juge au sein de Daesh. Ces tribunaux, ordonnaient régulièrement des châtiments corporels et des exécutions sommaires. Enfin Bilel Kabaoui, dernier français à être jugé lundi, est âgé de 32 ans et a rejoint la Syrie en 2014.

Ils risquent la peine capitale par pendaison. La France refuse toute ingérence dans la justice irakienne, mais affirme avoir réitéré auprès de Bagdad son opposition à la peine de mort.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles