Nos conseils pour repérer les infox

Par
Mis à jour le Publié le

Les infox pullulent sur Internet, en particulier sur les réseaux sociaux. Nos conseils pour ne pas vous faire avoir.

Méfiez-vous des posts avec «partager un maximum»

Sur les réseaux sociaux, méfiez-vous de tous les posts qui vous incitent à «partager un maximum», rapidement parce que «ça va être censuré» ou que «les médias n’en parleront pas».

Prenez le temps de vérifier malgré l'indignation

Méfiez-vous aussi des informations qui provoquent une vive émotion, comme l’indignation ou la colère… Prenez le temps de vérifier avant de partager, notamment que l’information répond aux questions fondamentales : qui, quoi, où, quand et comment ?

Verifiez la source de l'information

Il faut également vérifier la source et savoir qui a publié ou partagé cette information. Si le site d’origine est connu et fiable, aucun souci. En revanche, si vous ne connaissiez pas ce site, vérifiez le reste du contenu : les articles douteux ou parodiques sont plus faciles à reconnaitre si le site en est rempli.

Verifiez la date de l'article

Lorsqu’un article provenant d’un site Internet est partagé sur les réseaux, il n’y a généralement que le titre et la photo qui s’affichent, mais pas la date de publication. Ce n’est pas suffisant car le titre est souvent accrocheur et ne donne pas la totalité de l’information.

Il faut donc cliquer sur le lien pour en savoir plus. Et surtout, il faut vérifier la date de l’article. Une information qui date d’il y a plusieurs années sortie de son contexte et partagée sur les réseaux sociaux est à considérer comme une infox, car le but n’est plus d’informer mais d’influencer l’opinion.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles