Mort du maire de Signes : les réactions de la classe politique

Par Anthony Lebbos -
Mis à jour le Publié le

Deux jours après la mort du maire de Signes, Jean-Matthieu Michel, dans l’exercice de ses fonctions, la classe politique a réagi et fait part de sa vive émotion suite à la mort de cet élu.

Le maire de Signes a été renversé par un fourgon ce lundi 5 août, ce qui a provoqué sa mort. L'élu tentait de s'opposer à une décharge sauvage de déchets par deux ouvriers du bâtiment, à qui il avait intimé de ne pas bouger et d'attendre l'arrivée de la police municipale.

En vacances dans le Var, Emmanuel Macron a salué «le dévouement inlassable» de cet élu du département dans une lettre adressée à sa famille. Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires a quant à elle «fait part de sa profonde tristesse et son émotion à l’annonce du décès» et a rappelé «combien la fonction d’élu local est exigeante».

Au Sénat, le président de la commission des lois Philippe Bas, estime que cet événement tragique est l’illustration de la dégradation progressive de la fonction de maire. La Commission des lois du Sénat a lancé une consultation. Un questionnaire sera adressé à tous les maires sur les violences auxquelles ils sont confrontés. Le but : chiffrer ce phénomène pour la première fois et établir un plan d’action avec les ministères concernés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles