Rapatriement d'enfants de jihadistes : «un énorme soulagement», témoigne la grand-mère de trois jeunes frères

Par
Mis à jour le Publié le

Lydie Maninchedda a gagné son combat. Cette grand-mère avait fait du rapatriement de ses trois petits-enfants, retenus en Syrie, sa priorité.

Avec son mari Patrice, ils avaient imploré en février le président Emmanuel Macron d'avoir «l'humanité» de les rapatrier d'urgence de Syrie.

Leur fille Julie, 26 ans, avait été tuée six mois auparavant avec son second mari, un Marocain du groupe Etat islamique, et son quatrième enfant.

Selon les ONG, 80 mineurs français seraient actuellement retenus en Syrie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles