Hong Kong : les conséquences sur l’économie de deux mois de manifestations

Par
Mis à jour le Publié le

Après plus de deux mois de manifestations pro-démocratie, l’économie de Hong Kong est particulièrement touchée. Malgré son statut de place financière internationale, les chambres d’hôtel se vident et les commerces sont à la peine.

Les manifestations contre Pékin s’enchaînent. Les confrontations violentes se multiplient. Et l’économie de Hong Kong en paye les frais. En comparaison, la fréquentation des hôtels et des restaurants a baissé de 40 % par rapport à l'an dernier. 

Les visites touristiques en groupe ont quant à elles reculé de 70 % depuis juin.

Avec plus de 340 milliards de dollars de PIB en 2017, de grandes marques de luxe sont implantées à Hong Kong.

Les boutiques de Canton Road, une artère commerciale située au cœur de la mégalopole asiatique, sont désertées.

La semaine dernière, Carrie Lam, cheffe de l’exécutif de Hong Kong décriée par les manifestants, mettait en garde contre le risque d’une crise économique engendrée par les protestations. Le gouvernement a annoncé la mise en place de mesures de soutien au pouvoir d’achat, et compte débloquer 19 milliards de dollars.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles