iPhone X : comment fonctionne Face ID ?

En choisissant de rompre définitivement avec le lecteur d’empreintes digitales, Apple mise désormais sur la reconnaissance faciale pour identifier le propriétaire d’un iPhone X.

Une technologie qui suscite la curiosité et implique surtout un haut niveau de sécurité et de confidentialité pour convaincre les utilisateurs. Baptisé Face ID, ce nouveau système est contenu dans le léger décrochement arboré sur l’écran sans bord de l’iPhone X.

Au côté de l’appareil photo frontal, la firme à la pomme a ajouté un capteur infrarouge, ainsi que deux nouveautés le «flood illuminator» et le «dot projector». Tous fonctionnent de concert avec le processeur A11 Bionic du smartphone, qui conserve une «cartographie» détaillée du visage. Concrètement, il suffit de regarder ce module pour que Face ID déverrouille automatiquement l’appareil. Le flood illuminator fonctionne comme un flash et accompagne le capteur infrarouge pour notamment identifier le visage dans le noir complet.

Une cartographie du visage en 3D grâce à 30.000 petits faisceaux

Surtout, le dot projector est un scanner qui va projeter 30.000 minuscules faisceaux de lumière afin d’obtenir un rendu en 3D du visage. Un système très précis qui va permettre au processeur A11 d’apprendre à reconnaître l’utilisateur dans différentes situations. Ainsi, un changement de coupe de cheveux, l’ajout de lunettes ou d’une barbe ne devrait pas troubler le système. En outre, ce scan en relief permet de distinguer un vrai visage d’une photo portrait en 2D.

Enfin, Apple garantit qu’aucun scan de visage n’est transféré sur Internet ou dans des bases de données, seul l’iPhone X conserve ces informations. A l’essai, Face ID s’avère très efficace et seul de vrais jumeaux arrivent pour l’heure à duper ce système.

iPhone X, Apple, dès 1 159 euros.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles