Facebook veut investir dix millions d’euros pour développer l’intelligence artificielle en France

Facebook entend former 65 000 personnes au numérique et étendre les activités de son laboratoire parisien sur l'intelligence artificielle[FABRICE COFFRINI / AFP]

Le géant américain Facebook a annoncé vouloir investir 10 millions d'euros dans le développement de la recherche sur l'intelligence artificielle en France 

Le groupe de Mark Zuckerberg entend bien faire de l'Hexagone le champion de l'intelligence artificielle (AI). À l'occasion de la venue de Sheryl Sandberg, numéro 2 du réseau social, au sommet de l'attractivité économique de la France, organisé par le président Emmanuel Macron à Versailles, Facebook a annoncé vouloir injecter 10 millions d'euros dans le secteur de l'intelligence artificielle.

L'investissement colossal va principalement bénéficier à son centre de recherches européen dédié à l'IA, basé à Paris. Le géant américain entend doubler les effectifs de chercheurs et d'ingénieurs pour créer une équipe de 60 personnes d'ici à 2022. Le nombre de doctorants doit également tripler pour passer à une quarantaine au sein du laboratoire parisien, le «FAIR Paris», installé depuis 2015 dans la capitale. 

Le plan de Facebook prévoit également de fournir dix serveurs, mis à la disposition des instituts de recherches et des start-up ayant besoin d'une forte puissance de calcul, ainsi qu'«un fonds pour la collecte de données ouvertes» : des technologies nécessaires au développement de la recherche sur l'intelligence artificielle.

65 000 personnes formées au numérique d'ici 2019

Outre l'extension de son antenne parisienne, le géant américain a annoncé la création d'un partenariat avec Pôle Emploi. Objectif : former 50 000 chômeurs aux outils numériques d'ici la fin de l'année prochaine. Une même formation sera proposée dès cette année à 15 000 femmes souhaitant créer leur entreprise à travers le programme «She Means Business», une campagne en faveur de l'entreprenariat féminin, déjà déclinée en Australie, à Singapour ou en Indonésie. 

Facebook compte également créer des partenariats avec plusieurs universités françaises (sans préciser les établissement concernés) et financer des bourses d'études, d'excellence et des doctorats en mathématique, physique et ingéniérie des systèmes complexes.

Cette série d'annonces intervient alors qu'Emmanuel Macron rassemble à Versailles 140 dirigeants de multinationales étrangères, dont la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg. Depuis plusieurs années, Facebook, comme Microsoft ou Google, investit massivement dans l'intelligence artificielle et l'Etat entend bien faire de la France le leader européen dans ce secteur. En septembre 2017, une mission avait été confiée au député LREM et mathématicien Cédric Villani pour identifier les actions à mener pour y parvenir.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles