Une intelligence artificielle capable de prédire la corruption

Photo d'illustration. [AFP]

Des chercheurs de l’Université de Valladolid (Espagne) ont développé une intelligence artificielle capable de prédire les risques de corruption.

L'IA est ainsi capable de prédire dans quelles provinces espagnoles pourraient apparaître des cas de corruption. Pour la mettre au point, les chercheurs se sont basés sur les cas de corruption recensés en Espagne entre 2000 et 2012. 

L'intelligence artificielle a ensuite été capable d'établir des liens de causalité entre certains éléments et l'apparition de la corruption. Ainsi, cette dernière est plus suscpetible d'apparaître lorsqu’un parti politique restait à la tête du pays pendant plusieurs années. Le niveau de la taxe immobilière, l’augmentation exagérée des prix des logement, l’ouverture de nouvelles banques ou encore la création de nouvelles entreprises sont quelques-unes des variables qui peuvent favoriser la corruption. Les auteurs de l'étude espèrent que cela va aider les gouvernements à concentrer leurs efforts dans des domaines spécifiques pour limiter les risques de corruption. 

Par mesure de sécurité et pour ne pas entraîner de polémique, l’étude publiée dans le journal Social Indicators Research, n’a pas mentionné le nom des provinces sujettes à la corruption. «Une plus grande probabilité ne veut pas dire que la corruption se produit automatiquement», a expliqué un des auteurs de l’étude, Ivan Pastor.

«Heureusement, pour les années à venir, ce système d’alerte prédit moins de risque de corruption dans notre pays, en raison notamment d’une plus grande pression publique», a expliqué Ivan Pastor. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles