Moss : un conte enchanteur en réalité virtuelle

«Notre intention était de créer une véritable relation entre un être humain et une souris, entre un joueur et l’héroïne de notre jeu, Quill».

C’est par ces mots que Chris Alderson, directeur artis­tique du studio Polyarc, définissait il y a quelques mois Moss, son nouveau jeu vidéo, désormais disponible sur PS4. Un pari audacieux que seule la réalité virtuelle pouvait relever, afin d’effacer toute notion de distance entre le joueur et l’écran, et le faire pénétrer de la manière la plus immersive possible dans le petit monde de Moss.

moss_-_psvr.png

Il faudra donc enfiler un casque PlayStation VR pour faire connaissance avec Quill. Partie se promener dans la forêt, cette souris intrépide va découvrir un cristal aux pouvoirs étranges, qui va bouleverser sa vie. D’une forêt peuplée de créatures magiques à des châteaux légendaires et aux donjons labyrinthiques, en passant par des marais inquiétants, il faudra aider cette petite boule de poils à résoudre des énigmes et à se battre, épée en main, pour restaurer la paix.

Rares sont les jeux où le charme opère dès les premières secondes, mais Moss en fait partie. Polyarc y développe un conte de Fantasy miniature, ainsi qu’une héroïne attachante, porté par une poésie visuelle impressionnante, que la réalité virtuelle permet d’admirer sous tous les angles. Le PSVR s’offre d’ailleurs l’une de ses meilleures expériences.

On pourra lui reprocher la brièveté de son histoire (environ 4 heures sont nécessaires pour en voir la fin), mais Moss se savoure et aiguise assez l'appétit pour oser y revenir, ne serait-ce que pour faire découvrir la VR aux plus jeunes, qui découvriront aussi une nouvelle forme de narration. D'autant que sa suite directe est d'ores et déjà prévue.

moss_screenshot_14.png

Hommage aux chefs d'œuvres des années 80 que sont «L’histoire sans fin», «The Dark Crystal» ou «Brisby et le secret de Nimh», Moss s’apprécie comme un conte pour enfant, où la mélancolie ambiante n’est jamais triste et laisse place au merveilleux.

Moss, Polyarc, sur PS4, uniquement avec le PlayStation VR.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles