Comment des faux Mark Zuckerberg et Cheryl Sandberg escroquent des internautes sur Facebook

Aujourd'hui, la majorité de ces faux-profils ont été supprimés par Facebook[Mladen ANTONOV / AFP]

Une enquête publiée par le New York Times ce jeudi, met en lumière 205 faux-profils Facebook portant le nom de Mark Zuckerberg et de Sheryl Sandberg, directrice des opérations sur le réseau social.

Et selon le média, cité par France info, cinquante-et-un de ces comptes servaient à des escrocs pour soutirer de l'argent à des internautes.

Un homme a ainsi reçu une notification de Mark Zuckerberg, patron de Facebook, l'informant qu'il venait de remporter 750.000 euros à la loterie de Facebook, révèle le New York Times. Une annonce bien trop belle pour être vraie, mais malheureusement, âgés, fragilisés ou peu sensibilisés aux dangers du web, de nombreux internautes se font avoir. Une autre victime avoue ainsi au quotidien avoir donné 1.310 dollars, avant de soupçonner l'arnaque.

La plupart des comptes supprimés

Contacté par nos confrères, l’un de ces faux comptes a montré une organisation extrêmement huilée. Le journaliste s’est vu promettre 950.000 dollars et une voiture. Pour prouver son identité, l’escroc lui a envoyé une fausse pièce d’identité au nom de Sheryl Sandberg, accompagnée d’un message certifiant que la loterie était «100 % réelle». Et lorsque l’auteur de l’article lui a demandé un coup de fil, la personne a d’abord refusé puis a finalement appelé avec un identifiant de la Silicon Valley, où se trouvent les locaux de Facebook.

Le New York Times déplore l'échec du réseau social à maîtriser ce type d'arnaques, en vogue depuis 2010. Les journalistes l'ont enjoint à prendre des mesures, ce qui a été fait très rapidement : la majorité des comptes ont été supprimés après la parution de l'article.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles