Aeklys d'Icare Technologies : une bague pour tout connecter

Cet anneau peut avoir jusqu'à 28 fonctionnalités différentes. [© Icare Technologies ]

Voici une nouvelle façon de se «marier» au monde high-tech qui nous entoure. A l’heure où les solutions sans contact se multiplient, la start-up corse Icare Technologies veut glisser sa bague connectée aux doigts des Français.

Baptisé Aeklys, cet anneau entend simplifier notre rapport quotidien aux objets connectés. Déverrouiller une voiture, lancer la location d’un vélo électrique, ouvrir sa chambre d’hôtel, accéder à un musée, démarrer un jet-ski en tournant la poignée des gaz ou encore régler la facture d’un restaurant, jusqu’à 28 fonctionnalités différentes peuvent être programmées, le tout grâce à la tech­nologie NFC et à une application mobile.

«Aeklys reste entièrement sécurisée, puisque la bague s’active seulement lorsque l’on ferme sa main et n’émet qu’à une distance de 2 cm, afin d’empêcher les tentatives de piratage à distance», explique Jérémy Neyrou, président d’Icare Technologies. Une petite révolution qui pourrait rapidement se retrouver dans notre quotidien. Déjà une quinzaine de banques européennes pourraient proposer Aeklys à leurs clients, dont l’ambition est de remplacer la carte bancaire.

icare-paiement.jpg

Parallèlement, la start-up travaille pour l’armée et la police afin d’imaginer des applications (déblocage d’une arme et enregistrement de son historique). Les usages sont multiples et intéressent d’ailleurs des groupes partenaires, dont Visa et MasterCard, ainsi que la SNCF ou La Poste. Après avoir réuni 2,6 millions d’euros, Icare Technologies s’apprête à lancer une nouvelle levée de fonds évaluée entre 15 et 20 millions d’euros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles