Apple Watch Series 4 : une montre connectée à l'heure de notre horloge biologique

Un écran plus grand, de nouveaux cadrans, un électrocardiogramme et un processeur encore plus rapide, le cru 2018 de l'Apple Watch apporte son lot d'innovations. Surtout, la montre connectée se veut toujours plus à l'écoute du corps. Voici ses principales innovations.

Un écran 30% plus grand

Lancée en 2015, l'Apple Watch a vu son design peu évoluer ces trois dernières années. Pourtant, cette Series 4 témoigne d'un léger vent de changement, alors que la firme de Cupertino continue de dominer largement le marché des montres connectées. Ce modèle 2018 arbore en effet un écran OLED 30% plus grand que les Watch des années précédentes.

Un atout qui saute en effet aux yeux lorsqu'on la prend pour la première fois en main. La dalle recouvre ici presque la totalité de la surface du cadran, permettant à Apple d'en augmenter la lisibilité et d'exploiter cette surface pour une meilleure navigation tactile. Son boîtier a d'ailleurs été revu à cet effet, offrant un aspect moins rectangulaire et légèrement bombé à l'ensemble. 

apple_watch_series_4_poignet.jpg

Autre détail à souligner, sa couronne a été repensée. Légèrement plus intégrée au boîtier, celle-ci envoie, grâce à un retour haptique, une légère sensation de cliquetis lorsqu'on la tourne, afin de donner le sentiment d'utiliser une couronne d'horlogerie classique, pour une meilleure précision. Le bouton situé sur sa tranche est aussi moins visible et plus enfoncé. Le tout renforçant le côté épuré de son design qui est désormais proposé en deux tailles 40 et 44 mm (contre 38 et 42 mm pour les versions précédentes)

Un électrocardiogramme intégré

L'objet intègre pour la première fois un véritable électrocardiogramme. Le dos de la montre se voit ainsi doté d'électrodes pour suivre le rythme cardiaque de leur porteur. Il est possible d'obtenir un relevé plus précis en pressant légèrement le bouton de la couronne digitale de la montre avec son index, puisqu'il intègre également un capteur. L'idée étant de mesurer le plus précisément possible le rythme cardiaque et d'alerter son porteur en cas d'irrégularités, de rythme trop lent ou trop élevé, notamment. La montre, alliée à une application dédiée, est même susceptible de renseigner sur les maladies cardiaques.

Un système intéressant qui, s'il a été validé aux Etats-Unis, ne sera pas encore activé lors de la sortie de la Series 4 en France le 21 septembre. En effet, comme tout dispositif médical, celui-ci doit encore passer par une étape de validation qu'il n'a pas encore obtenue sur notre territoire, explique-t-on chez Apple.

Un détecteur de chute

L'accéléromètre a également été revu et se veut plus précis... pour sauver des vies. Celui-ci permettra en effet à la montre de faire la distinction entre une chute accidentelle de son porteur et le fait de s'allonger, par exemple.

apple_watch_series_4_zoom.jpg

Si l'on tombe, deux cas de figure se présentent alors. La montre connectée va suggérer d'abord à son porteur d'appeler les secours s'il ne parvient pas à se relever. Toutefois, si son porteur ne réagit pas au bout de quelques secondes, la montre va avertir automatiquement les secours, afin de lui porter assistance. Cette technologie n'est pas nouvelle et certains bracelets proposent déjà ce type de service, qui vise notamment les personnes âgées isolées. Apple le généralise donc à tout un chacun et vise aussi les sportifs, les randonneurs ou les personnes se livrant à des activités comportant des risques de chute.

Apple Watch Series 4, Apple, disponible le 21 septembre, à partir de 429 euros.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles