Avec Once Again, les plus de 50 ans se lancent dans le slow dating

Les plus de 50 ans et les seniors aiment prendre leur temps pour séduire. [© Once]

Alors que l'Insee estime à 10 millions le nombre de Français célibataires de plus de 50 ans, l'appli de rencontre Once, se décline avec un nouveau service pensé exclusivement pour eux.

Baptisé Once Again, elle entend faciliter la séduction par le biais du slow dating. «Aujourd'hui, plus de 70 % des personnes âgées de plus de 50 ans possèdent un smartphone et contrairement aux idées reçues, elles ne sont pas les moins actives sur les sites de rencontre. On l'oublie, mais un site comme Meetic a été créé il y a vingt-cinq ans déjà. Et ceux qui échangeaient en ligne à cette époque, n'en sont pas moins familiers avec ces services en ligne et tous ont envie de tomber amoureux comme lorsqu'ils avaient 20 ans», explique Jean Meyer, fondateur de Once, lancé en 2015.

Déjà 100.000 utilisateurs en France

L'application Once, qui revendique aujourd'hui 8 millions d'utilisateurs, entend cibler plus particulièrement les plus âgés. «Avant de créer Once Again, nous avons constaté que 88 % des utilisateurs de Once qui passent plus de 30 minutes par jour sur notre application, ont plus de 50 ans. Ces derniers aiment prendre leur temps, ils étudient également beaucoup les profils en passant en moyenne 4 à 6 minutes sur chacun et les conversations y sont plus longues, afin d'apprendre à mieux se connaître», souligne Jean Meyer.

Avec 100.000 utilisateurs déjà recensés, Once Again entend répondre à leurs attentes. La police de caractère y est par exemple légèrement plus grosse que celle utilisée pour l'appli Once, afin de faciliter la lecture. Tout en garantissant des profils sélectionnés de plus de 50 ans.

«On a tendance à croire qu'après 50 ans, les personnes font moins attention au physique, mais il n'en est rien. Les femmes y restent très exigeantes», prévient Jean Meyer. Ses conseils pour avoir un profil séduisant ? Ne jamais mentir, y compris sur son âge, et publier au moins trois photos. «Un portrait avec un visage souriant, une des pieds à la tête et une autre où l'on vous voit en train de faire une activité qui vous plaît», conclut-il.

Vous aimerez aussi

Faits divers Charente-Maritime : un couple écroué pour séquestration puis extorsion via un site de rencontres
Le mouvement #MeToo a encore du chemin à faire, notamment sur les sites de rencontres amoureuses.
Société Le harcèlement sexuel sur les sites de rencontres, un phénomène de masse
Royaume-Uni Elle poursuit une agence de rencontre car il n’y a pas assez d’hommes, et gagne

Ailleurs sur le web

Derniers articles