NBA 2K20 : Tout savoir sur le nouveau gameplay

[© capture d'écran Youtube/2KFrance]

La sortie de NBA 2K20 est prévue pour le 6 septembre, tandis que la démo sera accessible dès le 21 août prochain. Une nouvelle édition qui, comme chaque année, devrait séduire les fans de la franchise avec les nombreuses améliorations apportées au gameplay.

Quelques jours après la diffusion d’une première bande annonce permettant de se faire une première idée de ce nouvel opus, l’éditeur a publié un texte émanant de Mike Wang, le directeur du gameplay chez NBA 2K. Un texte que vous pouvez lire dans son intégralité en cliquant ICI. Et que nous vous proposons de résumer et d’analyser ci-dessous.

Les mouvements

Encore et toujours, NBA 2K continue d’améliorer les mouvements des joueurs à l’écran afin de leur conférer un réalisme toujours plus poussé. Dans NBA 2K18, le jeu avait considérablement fait évoluer l’animation des joueurs. Une amélioration qui n’a pas été sans sacrifices selon Mike Wang qui avoue avoir «perdu un peu de notre contrôle sur la sélection de l'animation». Deux numéros plus tard, des progrès sont attendus. Un meilleur positionnement des pieds, et une plus grande variété de mouvements sont notamment annoncées.

Mais on a surtout hâte de voir ce qu’il entend par le fait de «mieux sentir le poids des joueurs». Mike Wang promet qu’il y aura une vraie différence entre les déplacements d’un intérieur massif et un arrière rapide et explosif. «L'équipe en charge des mouvements a passé beaucoup de temps à étudier la vitesse de sprint et le temps d'accélération de chaque joueur de la NBA. Cela nous a aidés à ajuster la vitesse de nos joueurs afin de représenter très fidèlement le rythme d'un match de NBA, surtout sur les transitions», annonce-t-il. L’utilisation du sprint sera également plus exigeante. Il ne sera plus possible de sprinter à tout bout de champ sans voir son joueur s’épuiser au bout d’un moment. Une jauge d’endurance permettra de visualiser son niveau d’énergie. Une fois consommer, la vitesse de course sera ralentie.

Les dribbles

Les dribbleurs vont devoir s’entraîner dur pour maîtriser les enchaînements balle en main. Si Mike Wang promet une lecture du jeu plus fluide sur les pick & roll, notamment concernant les démarquages et les déplacements extérieurs et intérieurs, un système de dribbles personnalisé a été incorporé afin de représenter tous les styles. Les variations d’arrêt – feintes d’hésitation, dead legs / punchs, inversions, etc. – mais aussi les démarquages et les premiers pas seront liés au style de chaque joueur, permettant de différencier les joueurs rapides – John Wall – des joueurs dont les mouvements exigent plus d’amplitude (DeMar DeRozan).

Les stars de la ligue (LeBron James, Kawhi Leonard, etc.) et les légendes (Kobe Bryant, Tim Hardaway…) disposent de leurs propres dibbles à l’arrêt. Des joueurs comme John Stockton et Magic Johnson affichent des mouvements uniques pour conduire l’attaque de leur équipe. Des joueurs comme Giannis Antetokounmpo ou Russell Westbrook auront également des mouvements bien à eux pour les contre-attaques.

Il existe 27 styles au total, et tous seront disponibles dans le mode MaCARRIERE : Base, Big, Power, Fundamental, Quick, Slasher, Shifty, James Harden, LeBron James, Magic Johnson, Kobe Bryant, Jerry West, Dennis Johnson, John Stockton, Allen Iverson, Tim Hardaway, Steve Nash, Jason Kidd, Isiah Thomas, Chris Paul, Damian Lillard, Russell Westbrook, Kyrie Irving, Kemba Walker, Stephen Curry, Paul George et Kawhi Leonard.

Les vrais dribbleurs pourront se différencier de la concurrence en utilisant le joystick gauche pour réaliser des séries de dribbles en rythme, et surtout, sans séquence prédéfinie. Il s’agira de réussir ces enchaînements en maîtrisant l’usage du joystick afin de faire mordre la poussière aux meilleurs défenseurs. Mais attention, car ceux qui abusent du dribble, ou ne réalise pas la bonne action au bon moment, pourront perdre le ballon, ou se le faire voler par leur adversaire.

Des nouvelles actions seront également présentes, notamment le dribble de dégagement dans le dos, la feinte de step-back de Luka Doncic, des nouveaux shamgods, ou encore la feinte d’hésitation réalisée par Will Bynum dans le tournoi du Big Three. L’attaque en triple menace dispose elle aussi de nouvelles actions, comme les jabs directionnels, les step-overs partiels, les feintes, et les nouveaux premiers pas (équivalent du «speedboost»).

La défense

Les amoureux de la défense peuvent se frotter les mains. Vous allez une nouvelle fois pouvoir causer de sérieux dégâts sur le terrain. La défense sur le porteur du ballon verra apparaître une flèche indiquant la direction vers laquelle ce dernier essaie d’aller. Cette flèche apparaît dans plusieurs situations, en fonction des compétences défensives du joueur, de son déplacement, et de sa faculté à anticiper les mouvements de son vis-à-vis. «Grâce au nouveau moteur de mouvements et son jeu de jambes défensif amélioré, ainsi qu'à un bien meilleur système de défense, les duels se déroulent désormais de façon plus logique et tiennent compte de la différence de niveaux des joueurs», précise Mike Wang.

L’apparition d’un anneau sous le porteur de balle – qui changera d’apparence en fonction de la position de ce dernier sur le terrain et ses actions – permettra de renseigner le défenseur sur la probabilité de celui-ci à perdre la balle sous la pression défensive. Le système des interceptions a été amélioré et demande une meilleure lecture de l’action. Mike Wang promet que courir dans tous les sens et appuyer comme un abruti sur la touche interception ne sera pas efficace dans NBA 2K20. On attend de voir.

L’attaque et la défense du cercle

Un gros travail sur les double-pas et les dunks a manifestement été mené pour permettre aux joueurs d’ajuster leur action en fonction de la réaction de la défense. Et non plus de subir une animation prédéfinie. Il sera désormais possible de modifier la finition de son tir en pénétration ou encore d’éviter le contact en plein saut si cela est possible. Une bonne analyse de l’espace sera cependant nécessaire afin de rendre cela possible. Ce qui permettra aux joueurs les plus talentueux de naviguer, et marquer, dans une raquette surpeuplée.

La défense près du cercle a été renforcée. Les collisions, les fautes volontaires, les interceptions dans les mains, les contres violents, etc. tout cela a fait l’objet d’une attention particulière dont il nous tarde de découvrir le résultat. Les protecteurs du panier peuvent se frotter les mains. Si les joueurs au poste disposeront de nouveaux mouvements pour punir leurs adversaires, les défenseurs devraient être moins exposés, et avoir à leur disposition une palette de compétence leur permettant de sérieusement leur serrer la vis. Ça promet d’envoyer du lourd dans la raquette cette année.

Le jeu sans ballon

Là encore, on attend de voir. NBA 2K20 annonce le retour des feintes sans ballon (comme Stephen Curry dans la bande annonce), des feintes de premiers pas, de dribbles renversés et de stutters. «Vous pouvez les combiner ou enchaîner avec des démarquages, des pénétrations vers le cercle ou des positionnements pour prendre un tir en suspension. Ces actions sont réparties en trois niveaux pour différencier les meilleurs joueurs sans ballon du reste», explique Mike Wang. Si les défenseurs parviennent à deviner les mouvements du joueur, ce dernier aura le plus grand mal à se débarrasser de la pression défensive pour trouver une ouverture.

Mike Wang assure également qu’il sera beaucoup plus facile pour les défenseurs de contourner certains écrans, et ainsi éviter de rester coincé. En attaque, il y aura la possibilité de poser des «écrans rapides», mais qui exigeront un usage mesuré. Au final, c’est tout le système des écrans qui été amélioré avec de nouvelles animations – transitions roll/fade améliorées, réjections d'écran, destructions d'écran et violents chocs contre des murs de brique – qui permettront de construire une attaque plus fluide.

L’autre excellente nouvelle concerne la possibilité de contrôler manuellement les «switchs» (ENFIN !!!). «Vous n'aurez qu'à maintenir la commande de changement de joueur ou à orienter deux fois le joystick droit pour demander un switch et annuler la stratégie défensive de votre coach», précise Mike Wang. Les joueurs contrôlés par l’ordinateur auront également la capacité de réaliser des actions sans la balle pour se démarquer. Mais là encore, on attend de voir.

L’intelligence artificielle

C’est sympa de critiquer NBA 2K, hein ?! Mais on oublierait vite que cette simulation sportive reste une des plus avancées de l’ère moderne, et notamment en ce qui concerne l’intelligence artificielle mise en œuvre pour en faire un succès colossal chaque année. Et cette édition ne fera pas exception. «Vos coéquipiers sans ballon pourront réaliser des déplacements intelligents sans que vous ayez besoin d'appeler une tactique précise. Ils pourront effectuer des actions réfléchies pour mettre vos meilleurs joueurs dans les meilleures positions, telles que des écrans et des démarquages sans ballon, afin de créer des opportunités de tir», précise Mike Wang.

La présence de nouvelles commandes d’action pourrait également sérieusement améliorer l’expérience générale, avec la possibilité de créer sa propre stratégie offensive (Floppy, appeler un écran, isolation, etc.). Pour rendre tout cela accessible, une liste d’«actions préférées» permettra de rendre accessible vos 8 actions préférées. La défense, elle aussi, sera plus opérationnelle, avec une capacité à mieux analyser les forces de l’adversaire (là encore, on attend de voir), mais aussi de mettre en place des stratégies simples et adaptées, comme la protection du périmètre contre les snipers, ou le «Wall-Up» contre les joueurs surpuissants en contre-attaque. Un système de coaching adaptable viendra renforcer l’ensemble afin d’ajuster la stratégie à une équipe, ou à certains joueurs en particulier.

Et oui, la jauge des tirs sera une nouvelle fois adaptable selon vos envies. Apparemment, il n’y aura plus d’animations faisant penser que vous avez réalisé un tir parfait (green !!!) si ce n’est pas le cas.

Les insignes et les Takeovers

Le Takeover sera bel et bien de retour, sans autre précision pour le moment, si ce n’est que les développeurs ont tenté de les rééquilibrer pour cette nouvelle édition. Pas moins de 80 insignes (ou Badges, ndlr) seront disponibles dans NBA 2K20. Et certains seront exclusivement dédiés au Quartier afin de pousser l’aspect physique et spectaculaire du jeu. Ces insignes sont peut-être le sujet le plus intriguant de ce nouvel opus puisqu’il semblerait que cela ne ressemble en rien aux deux versions précédentes. Dans NBA 2K18 et 19, l’archétype du joueur - décidé au moment de la création de son avatar - décidait des insignes à notre disposition.

Or, dans cette nouvelle version, il semblerait que le fonctionnement des archétypes ait été repensé, et qu’il sera possible de choisir personnellement les badges attachés à son joueur. C’est du moins la théorie de certains Youtubeurs américains qui ont été très intrigués par cette réponse de Mike Wang sur Twitter :

«En voilà un pour toi Agent Beamstar. Les joueurs de petites tailles peuvent s’équiper du 'Tueur de Géant' et cela les aidera à marquer au cercle parmi les arbres». Le mot «équiper» laisserai entendre que les joueurs auront le choix de sélectionner eux-mêmes la totalité ou une partie des insignes de leur avatar. Et ça, ce serait une véritable révolution au sein de la communauté. D’autres annonces à venir devraient permettre de faire toute la lumière sur ce mystère. Et bien d'autres sujets.

À suivre aussi

Effondré par cette nouvelle, Jarvis Kaye s’est exprimé, en larmes, dans une vidéo émouvante partagée sur Youtube.
jeu vidéo Fortnite : un joueur professionnel fond en larmes après avoir été banni définitivement du jeu
League of Legends sera disponible sur portable.
jeu vidéo League of Legends arrive sur mobile et consoles
jeu vidéo On a testé FIFA 20 : peu de nouveautés mais une édition qui tient la route

Ailleurs sur le web

Derniers articles